REZO, l'application mobile des Hauts-de-France qui donne la parole aux usagers du TER : "encore une appli de plus à télécharger"

Publié le

En lançant son application mobile REZO, la région Hauts-de-France veut se faire le porte-voix des voyageurs et espère se faire entendre auprès de la direction de la SNCF. Si certains usagers l'utilisent déjà, beaucoup restent sceptiques quant à son efficacité.

Selon la Région, près de 200 000 personnes voyagent chaque jour sur le réseau TER des Hauts-de-France. Annulation, retard ou confort, face aux nombreux dysfonctionnements rencontrés par ces usagers, le conseil régional lance l'application mobile REZO. Elle permet de recueillir les signalements des voyageurs rencontrés quotidiennement sur les lignes. Du côté des associations d'usagers des transports, "on attend de voir". 

"Ça peut être une bonne chose, mais sur le compte Twitter de la SNCF, on peut déjà alerter", remarque Antoine Lamotte, président de l'association des usagers des transports Aisne Nord (AUTAN).

"Encore une appli en plus à télécharger, note Sébastien Willemijns, secrétaire de l'AUTAN. C'est un peu un coup de com'. La SNCF est quand même au courant des problèmes actuels. Est-ce que ça va changer quelque chose, je ne crois pas."

Centraliser les remarques

Testée il y a deux ans, l'application a été mise en veille en raison de la crise sanitaire. La Région avait déjà menacé d'arrêter de financer l'entreprise de transports. Cette fois, comme dit le slogan, elle veut se faire le porte-voix des usagers auprès de la SNCF et compte s'appuyer sur les informations recueillies dans ses discussions mensuelles avec elle.

Pour utiliser REZO, il suffit d'installer l'application. Dès que l'utilisateur a sélectionné sa ligne, il reçoit des notifications. Géolocalisés, les signalements profitent à l'ensemble de la communauté. En centralisant les remarques, REZO promet aux usagers de connaître en temps réel toutes les informations utiles au cours de leurs déplacements "pour anticiper par exemple, un problème de correspondance."

Certains utilisateurs restent dubitatifs quant à l'usage de l'application et le font savoir sur les réseaux sociaux : "la précédente application servait plutôt de bonne conscience à la Région, peut-on lire sur Twitter, jamais de retour, jamais de prise en compte des remontées d'infos et des remarques / commentaires des usagers. Bref, un nouveau hochet pour dédouaner la Région ...On nous prend vraiment pour des veaux..."

"La région Hauts-de-France a le palmarès du plus mauvais réseau ferroviaire sur la France entière, déplore Gilles Laurent, président de la fédération nationale des associations d’usagers des transports des  Hauts-de-France (FNAUT). Ça fait des mois qu’elle promet une amélioration. Non seulement ce n'est pas mieux mais c'est même pire.

Lanceurs d'alertes récompensés

Avec REZO, la Région espère développer une communauté suffisamment importante pour être efficace. Les utilisateurs pourront non seulement recevoir directement les actualités qui les concerne, mais aussi bénéficier de promotions et bons plans pour les utilisateurs les plus actifs. Seule condition : posséder un smartphone. 

"On n'est pas contre, rétorque Antoine Lamotte, président de l'AUTAN, mais il faut penser à tout le monde. Certaines personnes qui n'ont pas internet, sont mises à l'écart. Il serait bien que la Région pense en complément de l'application, à d'autres outils. Il y a cinq ans, il y avait un site qui avait été prévu pour toutes les associations, pour permettre des échanges, mais c'est tombé dans les oubliettes."