Sécheresse : les restrictions en vigueur dans le département du Nord prolongées jusqu’à la fin du mois de novembre

La préfecture du Nord indique que les précipitations de ces derniers jours n'ont pas permis d'améliorer durablement la situation.

L’été s’achève mais la sécheresse persiste. Depuis le mois de mai dernier, le Nord comme l’ensemble du pays fait face à un épisode de sécheresse sans précédent. En cause, les faibles précipitations et les fortes chaleurs qui ont asséché les cours d’eau. Le 12 août dernier, les autorités annonçaient une série de restrictions applicables à l’ensemble du département, qui courraient jusqu’à la mi-septembre. 

Ce vendredi, la préfecture du Nord a annoncé une prolongation de ces mesures jusqu’à la fin du mois de novembre. Car oui, détrompez-vous, les pluies enregistrées ces derniers jours n’ont pas suffi à remplir les nappes phréatiques asséchées. "Le déficit de pluie observé depuis les derniers mois est trop important pour qu’un seul épisode de précipitations, comme celui connu récemment, ne permette d’améliorer durablement la situation", indiquent les services de l’État.

Le déficit de pluie observé depuis les derniers mois est trop important pour qu’un seul épisode de précipitations, comme celui connu récemment, ne permette d’améliorer durablement la situation.

Préfecture du Nord

Pour rappel, les restrictions sont graduées selon les territoires et le niveau de sécheresse enregistré. Le bassin de l’Yser reste placé en "crise sécheresse", tandis que le débit de la Scarpe aval reste très faible. À noter une dégradation dans le bassin versant Marque-Deûle, où l’alerte reste renforcée.

La préfecture indique toutefois que "l’alimentation en eau potable des populations reste assurée dans des conditions correctes dans tout le département", contrairement à certaines communes de l’hexagone privées d’eau potable pendant l’été. Cependant, avec la reprise de l’activité début septembre, "les tensions se sont davantage accentuées" et les nappes phréatiques nécessitent une vigilance accrue.

Quelles restrictions ? 

Dans les 37 communes du bassin de l’Yser, des règles strictes sur l’utilisation de l’eau ont été édictées. Pour les particuliers, il est interdit : 

  • de laver son véhicule en dehors des stations professionnelles,
  • d’arroser son jardin et son potager,
  • de remplir sa piscine privée

Les agriculteurs ne peuvent quant à eux pas prélever d’eau dans l’Yser sauf pour abreuver des animaux. L’irrigation est également interdite à l’exception des cultures de légumes frais et transformés.

Concernant les autres secteurs où l’alerte existe mais est moindre, les restrictions concernent par exemple l’interdiction pour les particuliers et les collectivités d’arroser les pelouses, les espaces verts et des terrains de sport de 8h à 20h. "Tous les usages non prioritaires de l’eau sont proscrits, afin de préserver la ressource et garantir l’alimentation en eau potable, les usages de sécurité et salubrité publique", synthétisent les autorités. Des contrôles sont par ailleurs réalisés dans tout le département pour s’assurer de la bonne application de ces mesures.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité