Sénatoriales 2023. Éviction, histoire de famille, stratégie, bienvenue dans l'arrière-boutique de la campagne du Nord Pas-de-Calais

Publié le

Le scrutin sénatorial du 24 septembre 2023, visant à renouveler les 18 parlementaires du Nord Pas-de-Calais, est loin de remuer les foules. Cela dit, les coulisses de cette campagne donne du grain à moudre aux amoureux de la "popol". En voici un aperçu.

Scrutin complexe, suffrage indirect, élection "de vieux". Les sénatoriales, qui auront lieu le 24 septembre 2023 (on vous explique tout ici), n'ont pas vraiment la cote auprès des Français. Pour autant, la campagne dans le Nord Pas-de-Calais ne manque pas d'intérêt pour celles et ceux que les coulisses de la vie politicienne passionnent. La preuve ci-dessous.

Martine Filleul, une entrée en dissidence

Cette campagne électorale lui aura coûté sa carte d'adhérente au Parti socialiste. Mardi 12 septembre, Martine Filleul, ancienne patronne PS du Nord, apprenait son exclusion de la formation dans un courrier envoyé par le bureau national. "C'est une décision qui m'a beaucoup fait souffrir, nous a-t-elle confiée, mentionnant ses 40 années de "fidélité" pour le parti à la rose.

Un choix des hautes instances du PS acté quelques temps après par l'entrée en dissidence de l'actuelle sénatrice nordiste. Cette dernière n'avait pas supporté de voir Audrey Linkenheld - adjointe à la mairie de Lille et favorite de Martine Aubry - obtenir à ses dépens la place de suppléante sur la liste socialiste emmenée par Patrick Kanner. Elle a donc mis sur pied sa propre liste : l'Alliance des territoires du Nord.

"J'ai décidé de surmonter cette émotion et d'agir politiquement", explique aujourd'hui Martine Filleul. Celle qui "entend une petite musique positive" en faveur de sa candidature pourrait-elle damner le pion à ses anciens camarades ? "Il faut aujourd'hui réinventer la gauche, répond-elle. Et ma candidature est une petite pierre, en tout cas je l'espère, sur la route de la reconstruction d'une alternative."

Franck Dhersin, en émissaire du "philippisme"

Vice-président aux transports à la Région, c'est l'un des bras droits de Xavier Bertrand (Les Républicains). Il s'est opposé à de multiples reprises à la politique d'Emmanuel Macron. Et finalement, fait figure de tête d'une liste à majorité Horizons, le parti d'Edouard Philippe. Sept personnes, dont lui, en sont membres, les autres sont des élus Modem.

Je fais le choix dès maintenant de renforcer Edouard Philippe, qui sera le mieux placé pour défendre les idées de la droite et du centre face à l’extrême droite.

Franck Dhersin, candidat Horizons dans le Nord

Avec cette candidature, Franck Dhersin semble vouloir préparer le terrain à l'ancien Premier ministre et candidat non-officielle à l'élection phare de 2027. "La présidentielle c’est loin, certes, mais on en parle déjà beaucoup, et je veux éviter à la France Marine Le Pen, explique-t-il. Donc je fais le choix dès maintenant de renforcer Edouard Philippe, qui sera le mieux placé pour défendre les idées de la droite et du centre face à l’extrême droite."

Malgré ce "Philipisme" revendiqué, Franck Dhersin n'a pas obtenu l'investiture officielle du parti d'Edouard Philippe. Et pour cause, parmi la kyrielle de listes dans le Nord, il en existe une avec l'étiquette Renaissance, celle de la majorité présidentielle, portée par Frédéric Marchand. Il n'est peut-être pas encore l'heure pour le maire du Havre, qui se dit "loyal, mais libre" de briser le pacte avec le président.

Wilmotte père et fils, nouveau conflit de famille

Acte 2 de l'affrontement chez les Wilmotte. Joël, le père (74 ans), et Stéphane, le fils (47 ans), s'étaient déjà opposés lors des dernières municipales de 2020 à Haumont. Le plus jeune avait ravi le siège de maire à son patriarche, à l'issue d'une campagne "douloureuse", selon les intéressés. "Un mauvais feuilleton", disait le père.

Malgré cette "horrible" épreuve, les voilà qu'ils remettent le couvert pour ces sénatoriales. Stéphane Wilmotte est le troisième d'une liste divers droite, tout en sachant qu'il ne pourra pas concilier son poste d'édile et celui de parlementaire. Joël Wilmotte, homme de droite jusqu'ici, a lui rejoint la liste du Rassemblement national en troisième position.

Morgane Rengard (24 ans), la benjamine

Etudiante de 24 ans, féministe, porte-parole d'un collectif écolo... À première vue, le profil de Morgane Rengard conviendrait mieux à la sociologie du Palais Bourbon que celle du Palais du Luxembourg. "On peut être jeune et s'intéresser aux senatoriales", balaye cette Arrageoise, deuxième de la liste Nupes dans le Pas-de-Calais.

J'ai su apprendre de mes aînés pendant cette campagne.

Morgane Rengard, candidate Nupes dans le Pas-de-Calais

La benjamine des candidats revendique son expérience. L'an dernier, la France Insoumise l'avait bombardé dans la bataille des législatives dans la 2ème circonstription du Pas-de-Calais. Elle avait fini aux portes du second tour, à 950 voix près. "J’ai su apprendre de mes ainés pendant cette campagne."

Sur la question du jeunisme en politique ? "Il y en a toujours, mais pas autant que je le pensais pour ces élections là, observe-t-elle. J'ai eu des 'mademoiselle' pas acceptables, mais moins qu'avant." En cas de victoire, elle entrerait dans un chambre où la moyenne d'âge atteint 61 ans.

Jean-Marie Vanlerenberghe (84 ans), le doyen

A l'autre extrême de la pyramide des âges, il y a Jean-Marie Vanlerenberghe, 84 ans, en quête d'un nouveau mandat. "Ce n'est pas l'âge qui est important, lance au micro de Nord Littoral le sénateur (Union centriste) du Pas-de-Calais en poste depuis 2001, après avoir été député européen à deux reprises. Ce qui est important, c'est la dynamique que j'essaie de transmettre autour de moi."

Sur sa liste, l'ancien maire d'Arras peut compter sur l'ex-ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, placée juste derrière lui. Pour, en cas de victoire, lui passer le relais en cours de mandat si elle n'est pas élue directement ?

Brigitte Bourguignon, revivre après l'échec

Elle avait tout perdu l'année dernière. En échouant à 56 voix près face à la candidate RN au deuxième tour des législatives, Brigitte Bourguignon avait dû démissionner de son poste de ministre de la Santé, comme lui obligeait la ligne de conduite d'Emmanuel Macron. "J'ai tourné la page, assure-t-elle aujourd'hui. Je ne veux pas revenir là-dessus."

Ce n'est pas parce que vous avez été ministre que tout le monde va vous suivre aveuglément.

Brigitte Bourguignon, deuxième d'une liste centriste dans le Pas-de-Calais

Désormais, l'actuelle conseillère départementale du Pas-de-Calais s'affaire à revenir dans le l'arène politique nationale par la voie des sénatoriales, où elle s'est rangée en numéro 2 de la liste du centriste Jean-Marie Vanlerenberghe. "L’image renvoyée par l'Assemblée nationale aujourd’hui ne me plaît pas du tout, le dialogue n'est plus possible. Le Sénat, lui, a retrouvé ce rôle de balance des équilibres, et cela me plaît."

Mais alors pourquoi, celle qui est l'une des figures médiatiques de cette campagne, n'a pas choisi d'emmener sa propre liste ? "Il faut toujours avoir de l'humilité dans la vie, les gens vous le rappellent régulièrement. Ce n'est pas parce que vous avez été ministre que tout le monde va vous suivre aveuglement."

Ajoutons que Jean-Marie Vanlerenberghe, 84 ans, se voit "en passeur de relais". Cela voudrait-il dire que dans l'hypothèse de sa seule victoire, il céderait son mandat à l'ancienne députée ? A suivre.

Marc-Philippe Daubresse, le changement c'est maintenant ?

La scène est cocasse. Sur le plateau de l'émission Dimanche en politique sur France 3 Nord Pas-de-Calais, le 17 septembre 2023, Marc-Philippe Daubresse (Les Républicains), est invité à exposer le sens de sa candidature pour un second mandat de sénateur.

durée de la vidéo : 00h00mn43s
Extrait de l'émission Dimanche En Politique - Marc-Philippe Daubresse Sénateur sortant - Candidat LR du Nord ©FTV
"Je pense qu'on arrive au bout du bout d'un système, répond l'élu de 70 ans, ancien ministre de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy, et ancien député, avant d'insister. Je crois que c'est le moment de changer le système." Celui-là même auquel il participe depuis plusieurs années.

Les listes en présence dans ce scrutin :

Dans le Pas-de-Calais.

"Pour nos élus locaux, pour nos territoires" : Jean-François Rapin - Amel Gacquerre - Jean-Michel Taccoen - Marie Bernard - Hervé Deroubaix - Véronique Boidin - Claude Bachelet -Nicole Chevalier - Jean-Claude Levis

"Proches de vous, unis pour le Pas-de-Calais" : Cathy Apourceau-Poly - Jean-Pierre Corbisez - Brigitte Passebosc -Jean-Jacques Cottel - Valérie Cuvillier - René Hocq - Sonia Hanquez - Thierry Poussière - Christelle Buissette

"Agir avec vous pour le Pas-de-Calais" : Jérôme Darras - Sabine Van Heghe - Philippe Kemel - Blandine Drain - Aimé Herduin - Emmanuelle Leveugle - Marcello Della Franca - Karine Gauthier - Nicolas Vernalde 

"Un nouveau cap pour le Pas-de-Calais" :  Hubert Degreve - Bénédicte Hagneré - Pascal Pestre - Virginie Leleu - Jean-Michel Bouhin - Clémence Fourdinier - Franck Leurette - Marie-Aimée Eluecque - Jean-Claude Vandenbergue 

"Au service des communes pour défendre le Pas-de-Calais" : Christopher Sczureck - Sandrine Prud'homme - Benoît Hoguet - Eveline Compiègne - Marc de Fleurian - Marie-Line Plouviez - Dominique Coppin - Sylvie Creton - Dominique Quéva

"Avec vous pour nos communes"  : Jean-Marie Vanlerenberghe - Brigitte Bourguignon - Etienne Périn - Valérie Biegalski - Bruno Humetz - Michele Ducloy - Lélio Pedrini - Sylvie Barbier - Bertrand Beaucamp

"Pas-de-Calais Union populaire écologique et sociale" : Jean-Philippe Lannoy - Morgane Rengard - Vincent Brabant - Martine Roussel-Liber - Philippe Senlecque - Paty Coquelaëre - Alexandre Testard - Céline Demont - Bruno Thorel

"Ecologie, solidarité et territoires" : Julien Wocieszak - Brigitte Helle - Pierre Lequien - Catherine Bourgeois - Thibaut Kuehn - Hélène Roche - Jean-Pierre Moussailly - Marine Tondelier - Alexandre Cousin

Dans le Nord.

"L'Humain d'abord ! Au Cœur de la République" : Éric Bocquet - Michelle Gréaume - Alexandre Basquin - Maryline Lucas - Etienne Dumoulin - Agnès Denys - Charles Lemoine - Sylvie Lariviere - Cotton + André Desmedt - Delphine Castelli - Arnaud Beauquel - Isabelle Choain - Valentin Martin 

"L'Alliance des territoires du Nord" : Martine Filleul - Pascal Chabot - Sadia Pamart - Jean-François Delattre - Marjorie Mahieux - Francis Noblecourt - Marie Simati - Romain Merville - Arlette Dupilet - Alexis Duconseil - Viviane Desmarchelier - Jérôme Méli - Annie Couvreur 

"Passions territoires 59" : Luc Waymel - Catherine Lefebvre - Henri Quoniou -Elisabeth Longuet - Jean-Marie Allain - Laurence Ribes - Jean-Marc Renard - Annie Ave Delattre - Pascal Mompach - Elizabeth Boulet - Joël Devos - Thérèse Ledieu - Alain Bos 

"L'Ecologie des territoires" : Céline Scavennec - Luc Van INghelandt - Vinciane Faber - Jacky Duminy  - Stéphanie Stiernon - Jérémie Crepel - Karima Chouia  -Christophe Vanhersecker - Nathalie Bernard - Josseran Floch  - Elisabeth Gruson - Xavier Bonnet - Karima Delli 

"Engagés pour nos territoires" : Guislain Cambier - Anne Voituriez - Jean-Paul Fontaine - Sylvie Clerc - Frédéric Minard - Anne Vanpeene - Grégory Lelong - Marie-Laurence Fauchille - Patrick Dehen - Carine Gau - Jacques Richard - Monique Evrard - Jean-Michel Michalak

"Le Nord pour Horizon(s)" : Franck Dhersin - Isabelle Mariage - Frédéric Lefebvre - Brigitte Leduc - Hervé Brouillard - Martine Arlabosse - Franz Quatreboeufs - Caroline Lubrez - Hervé Delva - Sylvie Gilmé - Luc Brouta - Sylvie Desmarescaux - Denis Collin 

Les élus, notre priorité pour les villages, villes et terroirs du Nord - La liberté de choisir - Liste de la majorité sénatoriale, de la Droite et du Centre : Olivier Henno - Nathalie Drobinoha - Stéphane Wilmotte - Aurore Colson - Jérémy Lenoir - Sandrine Delsalle - André-Luc Dubois - Marie-Josée Déprez - Sylvie Minne - Pierre Delzenne - Florence Bariseau - Arnaud Decagny 

"Redonnons le pouvoir d'agir à nos élus locaux, soutenue par les Républicains, majorité sénatoriale" : Marc-Philippe Daubresse - Brigitte Lherbier - Samuel Bever - Marie-Sophie Lesne - Mickael Hiraux - Anne-Sophie Boisseaux - Salvatore Divita - Marie-Paule Rousselle - Jérémy Durand - Céline Plateel Thuin - Hervé Saison - Margaret Connell - Christian Mathon 

"Le Nord au Sénat" : Dany Wattebled - Marie-Claude Lermytte - Christophe Dumont - Marjorie Gosselet-Cambrai - Damien Castelain - Liliane André - Sébastien Seguin - Josiane Suleck -- Pierre Griner - Hélène Moeneclaey - Jean-Pierre Decool - Barbara Coevoet - Christian Poiret

"À vos côtés, Servir et Agir, Ensemble" : Patrick Kanner - Audrey Linkenheld - Bertrand Ringot - Danielle Mametz - Pierre-Michel Bernard - Sophie Villette - Frédéric Chéreau - Sandrine Gombert - Georges Flamengt - Monique Lesne Setiaux - Bernard Haesebroeck - Frédérique Plaisant - François Erlem 

"Au service des communes pour défendre le Nord" : Joshua Hochart - Mélanie Disdier - Joël Wilmotte - Caroline Mouflin - Adrien Nave - Sandra Delannoy - Guillaume Florquin - Daisy Delattre - Valentin Duthoit - Virginie Fenain - Jimmy Masson - Patricia Plancke - Pierre Nisol

"Le Nord au cœur : la voix des territoires"  : Frédéric Marchand - Geneviève Mannarino - Michel Delepaul - Elisabeth Gressier - Philippe Loyez - Danièle Bele - Emmanuel Cherrier - Hélène Levrez - Dominique Baert - Joëlle Bouttefeux - Jean-René Lecerf - Elise Dormion-Roussez - Yves Dusart 

"Nord Union Populaire Ecologique et Sociale" :Ugo Bernalicis - Célia Pereira - Patrick Kolebacki - Laurence Lejeune - Antoine Marszalek - Aurélie Stamper - Saïd Amer-Ouali - Laetitia Flament - Hervé Walraeve - Ophélie Delneste - Nicolas Heyn - Ghislaine Beauvois - Raphaël Brice 

"S"unir pour l'avenir du Nord" : Stéphane Maurice - Chantal Bojanek 

Maxime Potelle - Sylvie Drapri - Gérard Philippe  - Virginie Fromont - Roland Bouvart - Eugénie Madelaine - Michel Delannoy - Sylvie Lenotte - Lucien Menu - Christine Trola - Hugues Sion

"Du bon sens pour le Nord" : Marie-Hélène Quatreboeufs - Thierry Lazaro - Firdaouce Mater - Nicolas Le Neindre - Caroline Pluss - Bernard Umaucourt - Nadine Mortelette - Ali Mehiaoui - Isabelle Werquin - Didier Legrand - Marie-Thérèse Bourgois - Christophe Carpentier - Véronique Wilpote 

"Le Nord authentique" : Jean Meurisse - Fabienne De Vlieger - Jean-Lin Plancke - Sylvie Bacout - Aymeric Fuseau - Marie-France Delarue - Stéphane Nollet - Katty Viaene - Ludovic Lussiez - Annie Dovergne - Gwenaël- Mouthuy - Sandrine Prouvost - Simon Blondeel 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité