VIDÉO. Déconfinement : à Tourcoing, Emmaüs rouvre ses portes et continue à fabriquer des visières

© FRANCE 3
Réservations sur internet, files d'attente réduites au maximum, sens de circulation, capacité de 20 personnes maximum, masques, gel et gestes barrières... Comme tous les magasins qui rouvrent leurs portes en cette période de déconfinement, ceux d'Emmaüs ont dû s'adapter.

Difficile de dire qui sont les plus satisfaits de leur réouverture, entre leurs bénéficiaires ou les bénévoles. Sans subventions et ne dépendant que des dons et de ses recettes personnelles, l'association a connu une période de confinement compliquée. Et en cas de fermeture de la structure, les Compagnons se seraient retrouvés à la rue.
 
Déconfinement : à Tourcoing, Emmaüs rouvre ses portes et continue à fabriquer des visières ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Pour survivre, l'association – qui estime sa perte de chiffre d'affaires à 230 000 euros – a dû diversifier son activité : à quelques kilomètres du magasin, dans le foyer de la communauté, l'association s'est lancée dans l'impression 3D de visières protectrices.
 
"On s'est dit qu'on allait en faire quelques unes, sans aucune prétention", raconte Philippe Grember, directeur d'Emmaüs Tourcoing. "On voulait en faire quinze par jour. Au fur et à mesure des partenariats qu'on a eus, on a réussi à en faire 3700 qu'on a donné aux personnels soignants et depuis, il y a des professionnels, des particuliers qui sont venus nous voir en nous disant : 'Ça nous intéresse'. Donc on en vend."

Aujourd'hui, 800 visières sont fabriquées chaque jour dans ces ateliers, ainsi que des attache-masques ou des porte-clés, tous vendus sur le site internet de la structure. Un autre moyen de sauver la communauté et ses compagnons.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société déconfinement covid-19 santé