VIDÉOS. Renault en difficulté : faut-il s'inquiéter pour l'usine de Douai ?

Renault enregistre 141 millions d'euros de pertes pour l'année 2019. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Renault enregistre 141 millions d'euros de pertes pour l'année 2019. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le constructeur automobile a enregistré ses premières pertes en 10 ans. Les emplois des usines Renault du Nord Pas-de-Calais sont-ils menacés ? C'est ce que laisse entendre la directrice générale du groupe Clotilde Delbos. 

Par CDB

Faut-il craindre pour les quelque 3000 salariés de l'usine Renault à Douai ? Le site produit de moins en moins de véhicules (80 000 cette année, contre 90 000 l'année précédente) car les modèles qui y sont fabriqués n'ont plus la côte. 

"Les véhicules sont pas forcément au maximum de leurs ventes, mais on est confiants pour la suite de l'année" glisse un salarié.

Pourtant, il y a cette phrase de la présidente du groupe Renault par intérim. "Nous n'avons aucun tabou et nous n'excluons rien", a indiqué le 14 février Clotilde Delbos, laissant planer une possible restructuration sur les usines du constructeur automobile.
 
Douai, Ruitz et Maubeuge : quel avenir pour les usines Renault du Nord Pas-de-Calais ?

Renault pourrait fermer des usines dans le monde et en France dans le cadre d'un plan d'économies sur trois ans. Cette stratégie intervient alors que l'entreprise enregistre son pire résultat en 10 ans : 141 milions d'euros de pertes et un recul de 3,3% du chiffre d'affaire. On est bien loin de 3,3 milliards d'euros de bénéfices de 2018. 

"Quand on parle de fermetures d'usines et ainsi de suite, c'est toujours inquiétant", estime David Dubois, délégué syndical CGT du site, qui n'exclut pas qu'il puisse s'agir d'"un coup de communication parce qu'on est en plein accord de compétitivité. En 2013 ils nous avaient déjà fait le coup."
 
Renault : après de mauvais résultats, faut-il s'inquiéter pour les usines du Nord Pas-de-Calais ?
David Dubois, Délégué syndical CGT - Renault Douai - France 3 Nord Pas-de-Calais - Reportage de Laura Lévy, Maëlys Septembre, Jean-Christophe Raczy et Mélior Mouamma. Montage d'Emma Charles.

À cette inquiétude s'ajoutait, ces deux derniers jours, un chômage technique a priori dû au coronavirus : une livraison de pièces depuis la Chine a été retardée de plusieurs jours à cause de la maladie. La situation est toutefois revenue à la normale ce mercredi matin.

 

Des ventes en berne pour la Scenic, l'Espace et le Talisman


En 2019, l'usine de Douai n'a produit que 80 000 véhicules, deux fois moins que sa capacité.

"Les baisses d’effectifs, nous les subissons depuis longtemps. Nous étions 6 000 en 2003, nous sommes moins de 3 000 aujourd’hui.", regrette David Dubois, délégué CGT de Renault Douai à nos confrères de La Voix du Nord

L'installation de la plateforme électrique prévue pour 2022 ne rassure pas tellement le travailleur. "La production de véhicules électriques c’est au moins 3 % de personnel en moins."


Maubeuge et Ruitz moins inquiets

L'usine STA à Ruitz est bien moins grande que celle de Douai (417 salariés) mais plus sereine. Elle produit les boîtes de vitesse automatiques qui équipent les modèles Clio et Captur, qui se vendent très bien. 
 

Emmanuel Macron était venu visiter le site de Maubeuge en novembre 2018, une dizaine de jours avant l'arrestation de Carlos Ghosn. / © ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Emmanuel Macron était venu visiter le site de Maubeuge en novembre 2018, une dizaine de jours avant l'arrestation de Carlos Ghosn. / © ETIENNE LAURENT / POOL / AFP

À Maubeuge, la production du Kangoo électrique est un véritable succès. "On est l'usine la plus performante en France chez Renault", se réjouissait-on lors de la visite du président Emmanuel Macron sur le site en nomvebre 2018

Les usines du nord attendent de nouvelles informations quant à l'avenir des différents lieux de productions. 
 

Les Nordistes roulent essentiellement en Renault, selon une étude récente

Dans une étude récente, le cabinet AAA data étudie la consommation de voitures dans le Nord et le Pas-de-Calais. 
 

  • Dans les deux départements, la voiture la plus vendue est la Dacia Sandero avec 4 602 véhicules vendus. Elle est fabriquée au Maroc mais les boîtes automatiques sont faites à Ruitz. 
     
  • Renault est la marque la plus vendue dans le Nord et la deuxième la plue vendue dans le Pas-de-Calais. Pour les deux départements, Peugeot et Citroën complètent le podium. 
     
  • La Clio arrive en quatrième position dans les deux départements peu importe le modèle ou la marque, suivie du Captur dans le Nord.

Les + Lus