Cet article date de plus de 4 ans

Bruay-la-Buissière : la dernière habitante d'une cité minière filmée par Agnès Varda et JR

Dans leur documentaire à la rencontre de citoyens de toute la France, les artistes JR et Agnès Varda ont croisé la route de Jeanine, dernière habitante d'une cité minière de Bruay-la-Buissière. 
Des portraits de mineurs ont été collés par l'artiste JR sur les murs de la cité minière.
Des portraits de mineurs ont été collés par l'artiste JR sur les murs de la cité minière. © Tamaris Productions
Lui 33 ans, elle 88. Un photographe et une cinéaste. Les deux artistes se complètent. JR parcourt le monde pour immortaliser les visages d'inconnus sur les murs de la planète. Agnès Varda a marqué le cinéma français comme icône de la Nouvelle Vague avec une trentaine de films (courts et long-métrages). Il y a 35 ans, précurseuse, elle réalisait déjà un documentaire sur les peintures murales de Los Angeles.

Ils étaient faits pour se rencontrer. Dans "Visages, villages", ils partent à la rencontre de simples citoyens pour afficher leurs portraits et leurs histoires sur les murs. A bord d'un camion équipé pour l'impression en très grand format de portraits, les deux comparses ont parcouru la France. Parmi toutes les rencontres, celle de Jeanine retrace un peu de l'histoire minière de notre région
durée de la vidéo: 01 min 43
Un reportage de C. Massin et M. Graff

Celle qui aime à s'appeller la "femme des Corons" était la dernière habitante de sa cité minière. Après 70 ans de vie dans ce quartier de Bruay-la-Buissière, elle a dû se résoudre à l'abandonner. Agnès Varda et JR, émus par l'histoire de cette "irréductible" la raconte dans leur film. Les visages des mineurs de la ville s'affichent sur les murs de ces maisons abandonnées. Jeanine se souvient des jours de fête et des personnages qui ont marqués ces murs. 

Bruay-la-Buissière est une terre de patrimoine pour l'histoire des mineurs. A quelques rues de l'ancienne maison de Jeanine, la cité des Electriciens, la plus ancienne du Nord Pas-de-Calais est en rénovation. Elle est placée sous le feu des projecteurs avec le tournage en son sein de plusieurs scènes du phénomène Bienvenue chez les Ch'tis.

En 2012, le site entre dans la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. C'est la consécration pour ces maisons qui témoignent du mode de vie des mineurs. Les travaux sont toujours en cours et à terme on pourra y trouver un centre d'histoire de l'habitat minier. Des gîtes y seront installés pour que les visiteurs puissent s'immerger dans le cadre. La ville a aussi prévu un espace de résidence pour artistes afin que les histoires de ces mineurs restent ancrées dans nos mémoires.

"Visages, villages", un film d'Agnès Varda et JR. Sortie en salles le 28 juin. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture patrimoine