Cet article date de plus de 4 ans

Près de Saint-Omer, une entreprise produit l'ensemble des enveloppes de l'élection présidentielle

A Ecques, près de Saint-Omer, la PME Envelnord produit sur 4 semaines 20 millions d'enveloppes. Toutes sont destinées à être utilisées lors des élections présidentielle et législatives. Un travail minutieux et une responsabilité grande : celle du bon déroulement du scrutin. 
©F3Nord
Derrière la vitre de cette entreprise se joue la présidentielle, enfin....sur le papier. Ici, les machines en dévore 60 tonnes, 300 bobines en tout. A la fin, il n'en reste que des enveloppes, et pas n'importe lesquelles : les enveloppes de l'élection présidentielle. Toutes sont issues du recylage

Ici aussi, les équipes mènent une campagne, avec rigueur, organisation et communication... sous plus de 90 décibels, soit le bruit d'une tondeuse à gazon en continu. Pour produire une enveloppe, il faut une stratégie bien huilée. "On va venir imprimer, tracer, découper les pattes latérales, venir les coller, donner la forme de la patte de fermeture, pour ensuite plier le rabat de fond et enfin en sortie de machine venir plier la patte de fermeture avant de mettre en boîte", explique Guillaume Bizouerne, responsable du département enveloppes. 

Une responsabilité importante

Au total, 20 millions d'enveloppes vont surgir de cette machine... soit 15 par seconde. Alors forcément, l'élection se joue à peu de chose. "Dans certains paquets nous avons de mauvaises enveloppes, avec le pliage qui se décale", explique Ludovic Obry, conducteur régleur. "Donc on les enlève et on les met à la poubelle."

Pas d'inquiétude, les candidates restantes iront en préfecture. Aujourd'hui, c'est au tour de Paris. "Se dire qu'on participe sur tous les coins du territoire et même plus loin, pour les Français à l'étranger, à ce scrutin présidentiel et au scrutin législatif, ça donne une certaine fierté forcément", sourit Guillaume Bizouerne.

En avril, environ 45 millions de Français seront appeler à envelopper leur vote.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie élection présidentielle élections