Accident de manège mortel au parc Saint-Paul : le gérant mis en examen pour homicide involontaire

Gilles Campion, le gérant du parc Saint-Paul près de Beauvais, a été mis en examen jeudi 8 juillet pour homicide involontaire. Dimanche 4 juillet, une mère de famille est décédée dans l'un des manèges du parc.

C'est en chutant de ce manège du parc Saint-Paul dans l'Oise, le Coaster formule 1, qu'une mère de famille de 32 ans est morte dimanche 4 juillet.
C'est en chutant de ce manège du parc Saint-Paul dans l'Oise, le Coaster formule 1, qu'une mère de famille de 32 ans est morte dimanche 4 juillet. © N.Ben Ghezala/FTV
Contacté par téléphone, il n'a pas souhaité commenter la décision du parquet de Beauvais. Mercredi 8 juillet, Gilles Campion, le gérant du parc Saint-Paul dans l'Oise, a été mis en examen pour homicide involontaire. Dimanche 4 juillet, une femme de 32 ans est décédée après avoir chuté de l'un des manèges du parc.
 

Les ceintures de sécurité supprimées

L’expertise du manège a en effet montré plusieurs anomalies, notamment sur les ceintures de sécurité : elles ont été retirées juste avant la réouverture du parc début juin. Ce que les auditions des employés ont confirmé. "Selon l’expert, les ceintures auraient permis d’éviter que les personnes de forte corpulence, comme la victime, ne soient éjectées du manège, explique le procureur de la République de Beauvais, Florent Boura, dans un communiqué. Par ailleurs, l’expert a pu relever que le premier cran de chaque barre de sécurité avait été meulé, de façon à ne pas permettre l’accès au manège aux personnes de très forte corpulence."

Placé en garde à vue mercredi 8 juillet, Gilles Campion a reconnu avoir fait retirer les ceintures de sécurité. Le gérant du parc Saint-Paul a déclaré que, selon lui, "elles ne constituaient pas un réel élément de sécurité". Il les avait faites installer de sa propre initiative après le premier accident de 2009. Il a également reconnu avoir demandé à ce que les premiers crans des crémaillères de sécurité soient meulés. Il a indiqué qu'il voulait ainsi interdire l’accès aux personnes les plus fortes.
 

Pas de nouveau contrôle de sécurité

"Ces modifications des dispositifs de sécurité auraient dû conduire en tout état de cause le gestionnaire du parc Saint-Paul à solliciter un nouveau contrôle de sécurité. Aucune démarche en ce sens n’a pourtant été entreprise", précise le procureur. Le dernier contrôle de sécurité du manège datait de novembre 2019.
 
Gilles Campion a été mis en examen pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence". Il a été laissé libre.

Dimanche 4 juillet 2020 vers 14 h, une mère de famille originaire de l’Eure a violemment chuté d'une hauteur de plusieurs mètres du Coaster Foumule 1, une attraction de type "montages russes" du parc Saint-Paul près de Beauvais dans l'Oise. Elle été éjectée de la voiture dans laquelle elle se trouvait dans un virage. La jeune femme est décédée sur place.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter