Guide Michelin 2021 : une étoile dans l’Oise pour Le Verbois et son chef Guillaume Guibet

Le restaurant Le Verbois, niché à Saint-Maximin dans l’Oise, fait partie des 54 nouveaux étoilés dévoilés par le Guide Michelin, lundi 18 janvier.

Chef Guillaume Guibet
Chef Guillaume Guibet © Le Verbois

Le timbre est grave, la voix tremblante bousculée par l’émotion. Le ton révèle chez lui une fierté bouillonnante. "C’est une histoire de famille. 40 ans qu’on est là, trois générations se sont succédées. Il est parti à Paris chez Kei Kobayashi (restaurant 2 étoiles) avant de revenir il y a quelques années", lâche Laurent Guibet, entrecoupé de plusieurs : "je vais vous passer le chef" à l’autre bout du fil.

C’est extrêmement riche en émotion. C’est la bonne surprise d’autant plus avec les temps qui courent. On a encore plus hâte de rouvrir le plus rapidement possible. De partager de bons moments avec les clients, de profiter de la nouvelle cuisine et de la nouvelle salle.

Guillaume Guibet, chef (une étoile) du Le Verbois

Le chef, c’est son fils, Guillaume. À 25 ans, lui et son restaurant, lové à Saint-Maximin dans l’Oise, viennent de se voir décerner leur première étoile par le Guide Michelin. Ils rejoignent les quatre restaurants picards d’ores et déjà étoilés : La Grange de Belle Eglise à Belle-Eglise, L’Orée de la forêt à Etouy, L’Auberge La Bonne Idée à Saint-Jean-aux-Bois et l’Auberge Le Relais à Reuilly-Sauvigny.

Une histoire de famille

La joie est d’autant plus grande qu’elle est partagée en famille. Ouvert pas son grand-père, repris par son père, les circonstances ont poussé Guillaume à revenir entre les murs du restaurant après trois ans à Paris.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Guibet Guillaume (@guillaume_guibet)

"Je n’ai plus envie de repartir, encore moins maintenant", glisse Guillaume dans un rire. "À la base, mon père avait eu des petits problèmes de personnel. Je lui ai dit "je viens t’aider six mois, un an, je remonte une équipe et ensuite je repartirai apprendre sur Paris" au final, je m’y suis plu et je ne risque plus de bouger."

En attendant impatiemment de pouvoir accueillir à nouveau les curieux, Le Verbois où l’on s’attache à ravir les papilles par des produits du terroir, de saison et même du potager du restaurant, propose un service bistronomique de plats à emporter.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cuisine culture gastronomie guide michelin