Coronavirus : 1 620 euros d’amende pour avoir organisé un barbecue à Laigneville pendant le confinement

Douze personnes se sont réunies autour d'un barbecue sur les hauteurs de Laigneville, dans l'Oise. / © Pixabay
Douze personnes se sont réunies autour d'un barbecue sur les hauteurs de Laigneville, dans l'Oise. / © Pixabay

Mercredi 18 mars, douze jeunes se sont rassemblés sur les hauteurs de Laigneville, dans l’Oise, pour un barbecue festif malgré les mesures de confinement. Refusant de quitter les lieux, ils ont été verbalisés par les forces de l’ordre.
 

Par MCP

1 620 euros pour avoir fait griller des saucisses et des brochettes : la note est salée mais justifiée. Mercredi 18 mars, deux policiers municipaux en patrouille ont surpris un groupe de jeunes sur les hauteurs de Laigneville. Aucun n'était en possession de l'attestation de déplacement, obligatoire lors de chaque sortie.
 

Originaires du bassin creillois, ils s’étaient réunis pour faire un barbecue en dépit des mesures de confinement en vigueur depuis mardi midi. "Les policiers ont gentiment invité les jeunes à quitter les lieux mais ils ont pris ça à la légère, raconte Christophe Dietrich, le maire de la commune. C’est surréaliste".
 

On ne joue pas à la roulette russe sanitaire


Vingt minutes après leur premier avertissement, les policiers municipaux sont revenus avec des gendarmes en renfort. Et cette fois, pas de cadeau : les douze jeunes présents ont dû payer une amende de 135 euros chacun. "Ça fait cher le barbecue, écrit le maire sur sa page Facebook. Mais on ne joue pas à la roulette russe sanitaire !"  
 

L’élu est d’autant plus agacé que ces administrés respectent scrupuleusement le confinement. "Tout le monde joue le jeu, mais ce sont des jeunes d’autres communes qui font de la provocation à Laigneville". Sur les réseaux sociaux, il a même publié une vidéo de sa commune, montrant des rues désertes. "Il faut arrêter de jouer aux cons, assène-t-il. Je m’adresse particulièrement aux jeunes adultes qui auront tout le loisir de continuer à jouer les cacous après le confinement".
 

Avec le week-end qui approche et la météo clémente, Christophe Dietrich sent que la situation peut rapidement dégénérer. Il invite chaque citoyen à prendre sa part de responsabilité et à respecter les mesures de confinement.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus