Une marche blanche pour rendre hommage à Shaïna, l'adolescente tuée à Creil

Environ 500 personnes se sont rassemblées à Creil ce dimanche 17 novembre pour rendre hommage à l'adolescente. / © France 3 / B. Henrion
Environ 500 personnes se sont rassemblées à Creil ce dimanche 17 novembre pour rendre hommage à l'adolescente. / © France 3 / B. Henrion

Le corps de la jeune fille de 15 ans avait été retrouvé le 27 octobre en partie calciné dans un abri de jardins familiaux à Creil. Un hommage était rendu ce dimanche 17 novembre dans la ville.

Par M.L. et C.J.-L.

"Repose en paix Shaïna, on ne t'oubliera jamais" : c'est le message que les participants à la marche blanche organisée ce dimanche 17 novembre à Creil (Oise) avaient choisi d'afficher sur une banderole. Environ 500 personnes ont ainsi pris part à cet hommage à l'adolescente, dont le corps avait été retrouvé le 27 octobre dans les décombres d'un cabanon incendié, au sein de jardins familiaux du quartier du Rouher. 
 

Trois jours plus tard, un garçon de 17 ans était interpellé. Présenté comme le petit ami de la victime, il a, le lendemain, été mis en examen pour meurtre avec préméditation et destruction du bien d'autrui par moyen dangereux, et incarcéré. Il nie les faits qui lui sont reprochés. Shaïna était portée disparue depuis deux jours et serait morte, selon les premières conclusions de l'enquête, à la suite de coups de couteaux. 
 
Marche blanche pour Shaïna, l'adolescente tuée à Creil
Reportage de C. Juteau-Lermechin, B. Henrion, E. Merlo. Avec Yasin et Shakeel Hansye, frère et père de Shaïna, Lubna Ramjan, sa cousine, Maïmouna Hamani, de l'association "Justice pour Shaïna Plus jamais cela".

La marche, dont le départ était prévu à 14h devant la mairie de Creil, était organisée par les proches de la victime. "Pour nous, c'est très important de rendre hommage à ma petite soeur", déclare son frèreYasin. "Elle ne méritait pas d'être tuée lâchement, comme ça", ajoute-t-il. "Je veux que la justice fasse son travail", renchérit leur père, Shakeel. La famille a par ailleurs annoncé monter une association de lutte contre les violences faites aux femmes. Un combat partagé par de nombreuses personnes présentes, dont certaines ne connaissaient pas la jeune fille.
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus