La Police de Sécurité du Quotidien : les Hauts de Creil, un quartier concerné par ce dispositif en Picardie

La police de sécurité au quotidien a été lancée en février 2018 par Gérard Collomb. En tout 60 quartiers en France et Outre-Mer sont concernés par le déploiement de cette police sur une période de 3 ans, de 2018 à 2020. En Picardie, les Hauts de Creil est le seul quartier ciblé dans ce dispositif.

En octobre 2017, une vaste concertation a été lancée par Gérard Collomb à l'époque ministre de l'Intérieur afin que chaque policier et gendarme donne son avis via un questionnaire. Des réunions ont également étaient organisées avec les syndicats de policiers, les préfets, ainsi que les représentants des policiers municipaux. A  l'issue de cette période, la Police de Sécurité du Quotidien a été lancée en 2018. Une soixantaine de quartiers ont été ciblés. Dans les Hauts-de-France 7 quartiers sont concernés par " la reconquête républicaine», les Hauts de Creil, Lille-Sud-Fives, le Quartier intercommunal, le Blanc-Croix et le Bas Saint-Pierre (Roubaix-Tourcoing), le Beau-Marais et le centre-ville de Calais.
 

             
Davantage de moyens dans les quartiers difficiles


Les quartiers ciblés doivent bénéficier de renfort en policiers, (entre 15 à 30 policiers) mais il ne s'agit pas de brigades spécialisées. Lors de son lancement, Gérard Collomb, souhaité mettre en place une police de sécurité du quotidien plus connectée et mieux équipée (véhicules, gilets pare-balle, tablettes numériques), une PSQ qui selon le souhait de l'ancien ministre doit travailler en "association plus étroite avec les maires". Voilà pour les grandes lignes de ce projet d'Emmanuel Macron dont l'objectif premier est de répondre à la priorité des Français : la sécurité.

Le dispositif PSQ prévoit le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes d’ici 2022, l’objectif pour le ministre Christophe Castaner est d’avoir plus de policiers et de gendarmes sur le terrain.
 

Les policiers supplémentaires toujours attendus à Creil


Les Hauts de Creil attendent des renforts de policiers pour 2019, Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur a annoncé qu'il y aura bien 21 policiers pour Creil à partir de juin 2019 ou sera créé le "seul quartier de reconquête républicaine" en Picardie. Mais selon le syndicat SGP-FO, ce renfort reste insuffisant, il faudrait plus du double pour répondre aux besoins des policiers. Le manque d’effectifs en Picardie est souvent signalé par les syndicats de policiers.  
 

La police de contact expérimentée dans la Somme à Bernaville a servi de modèle à la PSQ


Certaines zones dans la Somme ont servi de test pour les brigades territoriales de contact, une sorte de police de proximité. A Amiens Nord, depuis les émeutes de 2012 mais aussi en zone rurale comme à Bernaville. C’est sur ce modèle qu’a été lancée la police de sécurité du quotidien. Moins de tâches administratives, plus de terrain. Plus de moyens alloués comme des smartphones et des tablettes A Bernaville les gendarmes et les habitants sont satisfaits de cette expérimentation. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité