Sextape de Mathieu Valbuena : qui est Younes Houass, le Creillois jugé aux côtés de Karim Benzema

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Mathieu Valbuena et Karim Benzema, le 30 juin 2014
Mathieu Valbuena et Karim Benzema, le 30 juin 2014 © FRANCK FIFE / AFP

Mercredi 20 octobre débute au tribunal correctionnel de Versailles le procès de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Younes Houass, originaire de Creil dans l’Oise comparaît, aux côtés notamment de l’attaquant français Karim Benzema. Il est soupçonné d’être l’un des instigateurs du chantage.

Il est poursuivi pour "tentative de chantage" et risque une peine maximale de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. Younes Houass, 37 ans et originaire de Creil dans l’Oise, serait l’une des pierres angulaires de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena dont le procès débute mercredi 20 octobre au tribunal correctionnel de Versailles.

Coup de fil anonyme

Tout commence en 2015. Younes Houass, 32 ans, marié, sans enfant et sans emploi à l’époque, n’a jamais fait parler de lui auparavant. Cet ami d’un ancien joueur de l’OM gravite dans le monde du football depuis plusieurs années. Younes Houass apprend par Moustapha Zouaoui, l’un des principaux maîtres-chanteurs présumés, qu’une sextape du footballeur Mathieu Valbuena, sélectionné en équipe de France existe et qu’elle risque d’être divulguée dans les médias anglais.

Le 5 juin de 2015, le Creillois contacte alors anonymement Mathieu Valbuena. Le 8 juin 2015, le footballeur porte plainte pour chantage à la sextape. C’est le début de l’affaire qui causera énormément de tort à l’Équipe de France de football.

À la suite de cette plainte, Youness Houass est mis en relation avec "Luka", un policier sous couverture qui agit comme intermédiaire de Mathieu Valbuena.

Il aurait voulu prévenir Mathieu Valbuena

Interpellé, Younes Houass passe 4 mois en détention provisoire entre 2015 et 2016. L’homme se défend d’avoir joué un rôle dans cette affaire, aucune contrepartie financière n'ayant été demandée lors de son échange avec Mathieu Valbuena. "À aucun moment dans cette affaire, je n’ai demandé de l’argent", déclarait en 2016 Younes Houass dans une interview accordée à RMC sport. Younes Houass prétend avoir simplement voulu prévenir le joueur qu’une vidéo circulait.

D’autant plus qu’il se dit piégé par "Luka", le policier sous couverture. Les échanges étant au point mort, ce dernier aurait relancé plusieurs fois Younes Houass, allant jusqu’à lui proposer une somme d’argent contre la sextape. Ce qui, selon la défense, constitue une provocation à l'infraction.

"À un moment, je dis même que j’arrête cette histoire parce que ça ne sert à rien. Mais le policier me demande de rester dans la boucle et me fait une proposition à hauteur de 18 000 euros. Dans l’instant, ma réponse est très claire : je dis non", détaille Younes Houass en 2016 auprès de RMC sport. Le Creillois porte plainte contre l’officier pour "faux et usage de faux" en 2018. L’argument est finalement invalidé par la Cour de Cassation.

Voyant que la participation de Younes Houass ne mène à rien, Mustapha Zouaoui et Axel Angot, les deux principaux maîtres-chanteurs présumés, auraient missionné alors Karim Zenati, un ami d’enfance de Karim Benzema de convaincre Mathieu Valbuena de céder au chantage. Le jugement est attendu vendredi 22 octobre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.