VIDEO. Cyclisme, course à pied, Julia Favresse, le sport au féminin : "mon objectif c’est que les petites filles aient des étoiles dans les yeux"

Publié le
Écrit par Marie Sicaud .
La cycliste Julia Favresse, invité de Hauts féminin le mardi 20 septembre 2022 ©France Télévisions

Rien ne prédestinait Julia Favresse à devenir la sportive qu'elle est aujourd'hui. Un jour elle s'est mise à la course à pieds et c'est ainsi qu'elle a commencé à toujours repousser ses limites. Aujourd'hui elle s'engage pour féminiser le cyclisme. #Hautsfeminin

"C'est ce que j'aime dans mon histoire" répond Julia Favresse lorsqu'on lui rappelle son désamour du sport il y a encore quelques années.

Pourtant fin juillet elle a participé au Tour de France J-1 avec neuf autres coureuses cyclistes amatrices. 3 500 kilomètres en 21 étapes un jour avant la grande boucle des hommes.

L'année dernière, elle est venue à bout de l'Embrunman, le mythique Triathlon XXL des Hautes Alpes, considéré comme le plus difficile du monde à cause des dénivelés sur le parcours : 185 km de vélo, 42 km de course à pieds et 3,8 km de natation.

Un exploit quand on sait qu'à la faculté, l'Isarienne rusait pour échapper aux épreuves sportives. Jusqu'au jour où elle commence à courir au sein d'un petit groupe d'amis. Très vite, le goût du challenge se développe. D'abord elle cherche à repousser ses propres limites en marathon. Puis vient l'envie de découvrir d'autres sports. Elle se met à la natation et au vélo.

La difficulté des montées, la douleur provoquée par les bosses : au début, à vélo, je rageais

Julia Favresse

"Hauts féminin" - France 3 Hauts-de-France

Malgré les difficultés qu'elle rencontre avec le vélo, Julia Favresse se révèle passionnée. Lorsqu'elle découvre la course J-1 du Tour de France, elle tient son prochain défi. Cet événement est porté par Claire Floret et l'association Donnons des Elles au vélo. Son objectif est d'attirer plus de femmes vers cette pratique. Mais aussi de voir le retour du Tour de France de cyclisme féminin qui n'existait plus depuis la fin des années 80. Aspiration devenue réalité cet été.

En plus de l'aspect sportif, Julia Favresse est saisie par la dimension humaine de cette course J-1 à laquelle chacun peut s'inscrire pour participer à l'une des étapes du peloton féminin. "Des gens avaient organisé leur vacances pour nous rejoindre. Certains ont parcouru de longues distances pour venir pédaler avec nous. Cela m'a beaucoup touchée". Une expérience qu'elle se remémore avec de l'émotion dans la voix.

En attendant de se lancer dans une nouvelle compétition, la Beauvaisienne s'est engagée au sein du club Beauvais Team Cycliste. En charge de la section féminine, elle est heureuse de compter ses nouvelles recrues, notamment une amie en rémission d'un cancer. Elle espère aussi faire rêver les petites filles et leur donner le goût du vélo.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité