Arras : créer du lien entre les habitants et les migrants via la cuisine

L'association le RECHO à Arras. / © Jérémie Croidieu / Le RECHO
L'association le RECHO à Arras. / © Jérémie Croidieu / Le RECHO

L'association "le RE-CH-O" (refuge-chaleur-optimisme) vient de poser son foodtruck à Arras. En ligne de mire, un projet de "Grand Recho" au mois d'octobre, pour aider les migrants de la ville à rencontrer les habitants.

Par Myriam Schelcher

Le RECHO c'est l'association qui a posé un foodtruck dans le camp de Grande-Synthe et fait venir de grands chefs pour préparer les repas servis sur place et cuisiner avec les migrants. On se souvient notamment du passage de Florent Ladeyn. Les membres fondatrices, de jeunes cuisinières professionnelles, ont pour but de "créer du lien et développer le vivre-ensemble par la cuisine. A travers le langage universel de la cuisine, le RECHO entend rapprocher les populations accueillies et accueillantes afin de restaurer nos sociétés contemporaines".

Du 6 au 20 octobre prochain, à Arras, ouvrira un "restaurant éphémère et solidaire". Chaque jour, des bénévoles locaux et des réfugiés installés dans la commune, cuisineront ensemble 150 repas, lors d'ateliers. Les plats seront servis chaque soir à prix libre. Parallalèlement, des migrants volontaires iront livrer des plateaux-repas aux personnes âgées isolées.

Le grand RECHO à Arras

Des chefs renommés sont attendus

Les menus seront élaborés avec des produits locaux, voire des invendus alimentaires. Une idée à laquelle tient la jeune équipe, à l'origine du RECHO, qui précise dans un communiqué que "la communauté des restaurateurs prendra également part à cette fête de la cuisine fusion, en partenariat avec de grands noms de la cuisine française, ambassadeurs du RECHO. Ces chefs renommés se prêteront à des dîners à quatre mains avec des chefs arrageois, pour symboliser une nouvelle fois l’échange et le partage". Si on ne connaît pas encore les binômes, l'association sait déjà qu'elle peut compter sur des chefs étoilés avec qui elle a déjà travaillé.
© Le RECHO
© Le RECHO

L'idée de la ville, "à la réputation accueillante", est d'aider au "mieux vivre ensemble", explique l'attaché de presse. Le maire Frédéric Leturque a découvert l'association en visitant le camp de Grande-Synthe et a trouvé que le concept "d'accueillis qui préparent à manger aux accueillants" était intéressant.

Avant même l'opération du Grand RECHO, l'association va commencer à se faire connaître ce vendredi 25 mai lors de la fête des voisins, son foodtruck sillonnera la ville après avoir réaliser un atelier cuisine entre réfugiés et bénévoles, le matin. Le 2 juin, elle sera présente lors du festival "Mangez, lisez, cultivez-vous local". Puis, lors du "Mainsquare off ", début juillet, place des héros et lors des fêtes d'Arras les 1er et 2 septembre. Une manière de rencontrer le tissu associatif local et de se faire connaître des habitants.

Sur le même sujet

Lille : un capitaine de la gendarmerie accusé de harcèlement moral, de racisme et d'homophobie

Les + Lus