Main Square Festival : après trois ans d'attente, des festivaliers heureux retrouvent la citadelle d'Arras

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler et Arnaud Moreau

Certains avaient pris leur place dès 2019, avant que la pandémie de covid ne les condamne à une longue attente. 40 000 spectateurs sont attendus chaque jour, et les premiers arrivants savourent le retour de la musique en festival.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ils ont parfois attendu trois ans, avec leur billet de côté, pour assister de nouveau au Main Square Festival. L'événement musical, qui se tient annuellement à la citadelle d'Arras, avait été stoppé net par la pandémie de covid-19. Ni la progression d'une septième vague de covid-19, ni la pluie battante de ce 30 juillet n'ont empêché les festivaliers de tous âges de venir redécouvrir, sur scène, leurs artistes favoris. Pour cette seizième édition, le Main Square avait ajouté une quatrième journée de festivités à son agenda, et aligné une affiche plus qu'alléchante. 

Des artistes internationaux comme DJ Snake, Sting ou les Black Eyed, et de grands noms de la scène francophone tels que Matthieu Chedid ou Angèle ont rejoint dans le Pas-de-Calais des figures de la scène régionale comme Marcel et son Orchestre et Skip The Use.

"Avec les différentes scènes, il y en a pour tout le monde"

"On va s’ambiancer, on est là pour s’amuser", anticipe, à l'entrée, un adolescent en casquette et Kway du Losc, prêt pour affronter la pluie de ce premier jour. "On va pouvoir aller dans la foule, surtout pour le concert de DJ Snake, il va y avoir de bons gros pogos, ça va faire du bien" rayonne un autre.

Plus loin, un quinquagénaire dans une veste en jean, argumente : "L'intérêt avec les différentes scènes, c’est qu’il y en a pour tout le monde, en règle générale. Même si depuis quelques années ça a quand même dévié un peu plus sur l’électro et le rap, à mon avis un peu trop... Mais bon, on y trouve son compte" conclut-il sans jamais se départir d'un vaste sourire.

Sur les réseaux sociaux aussi, les festivaliers partagent leur joie, ou envoient des messages chaleureux aux artistes qu'ils sont venus applaudir. Les "Incroyable", "Trop beau" et les "merci" sont légions, au milieu des vendeurs et acheteurs de places et de ceux qui se préparent pour la journée suivante. 

"Le Main Square ce soir ça va être un de ces bordels, j'ai hâte" s'impatiente un fan sur twitter. "Je vais renouer avec le Main Square ce soir. Les feelings vont vite revenir je sens" annonce un autre. La ville d'Arras, elle, a tenu à adresser un merci tout particulier non pas aux artistes ou au public, mais aux agents municipaux chargés de la propreté, sans qui "la magie du Main Square" ne pourrait opérer à nouveau.