Attention, à Berck-sur-Mer, la ville rappelle une terrine de son colis de Noël, à "l'odeur anormale"

2 000 colis de Noël ont été distribués pour le moment sur les 2 750 qui devaient l'être, mais par mesure de précaution, et en raison d'une odeur suspecte, la ville demande de ne pas consommer la terrine.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Par mesure de précaution, on demande aux gens de ne pas consommer cette terrine dont des habitants nous ont dit qu'elle avait une odeur anormale", explique Bruno Cousein, maire de Berck-sur-Mer, joint par téléphone.

"Des échantillons de terrine ont été récupérés et envoyés aux services concernés ainsi qu'au producteur pour vérifier. Il ne s'agit pas de déclencher les grandes manœuvres et d'affoler les gens mais, pour le moment, c'est seulement une hypothèse que le produit soit impropre à la consommation". 

La terrine en question peut être ramenée en mairie ou au Cottage des Dunes. Par mesure de précaution, la ville demande également de ne pas consommer l'autre terrine de la même marque et donnée avec le même colis de Noël. L'Agence Régionale de Santé a également été prévenue. 

Quelque 2 750 colis de Noël devaient être distribués. 2 000 l'ont été pour le moment à des personnes âgées, assure La Voix du Nord. C'est un habitant de la commune qui a eu la bonne initiative d'informer les services de la mairie de Berck de l'odeur suspecte, "anormale" constatée dans un bocal de terrine.