• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Dans les années 1930, un cinéaste amateur de Berck filmait sa fille et plein d'animaux

© DR
© DR

A Berck, au début des années 1930, René Caron filme sa fille, Annie, et de nombreux animaux. Concours canins, balades à dos d'âne, portée de chiots, parties de chasse, ... Les animaux sont au coeur de ces films amateurs désormais presque centenaires. 

Par Olivier Sarrazin

 

Le filmeur de bêtes (La séquence du filmeur 16/40)

Dans les années 1930, un cinéaste amateur de Berck filme sa fille et plein d'animaux
A Berck, au début des années 1930, René Caron filme sa fille, Annie, et de nombreux animaux. - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Olivier Sarrazin


écrit et réalisé par Olivier Sarrazin


Berck Plage au début des années 1930. Sur la place de l’entonnoir, René Caron filme Annie, sa fille unique, toute à la joie de ses vacances. Les chalets et les belles demeures d’autrefois ont aujourd’hui disparu, écrasés par le béton des Trente glorieuses, mais la gaieté d’Annie continue d’éclairer la pellicule.

En vacances, Annie prodigue caresses et câlins à ses amis les animaux. Il y a les petits ânes de la plage mais aussi le Fox Terrier de sa maman, et toutes ces bêtes de la campagne qui gambadent encore en liberté et aiment jouer avec les enfants. Et il y a aussi cette portée de chiots adorables, élevés avec soin.
 


L’été de ses 7 ans, Annie doit s’initier à la passion familiale. En plutôt à celle de sa maman. Mme Caron, possède des terres et des droits de chasse. Voilà donc Annie qui apprend à tirer son premier lièvre. Première victoire ou premier dégoût ? René Caron filme sa petite Annie, témoin de son indécision.

La SPA n’a pas d’antenne à Berck et L.214 n’existe pas encore. D’ailleurs qui se soucie alors d’aimer encore les animaux quand ils ne sont plus des jouets pour les enfants ?
 
© DR
© DR

Madame Caron est adepte des concours canins de Fox Terrier. Dans la cage, faute de renard, on jette de petits rongeurs en pâture à tous ces fringants concurrents.

La caméra de René Caron prend encore de la distance et préfère le groupe anonyme au portrait. Il décédera subitement quand Annie aura 10 ans, ne lui laissant que le souvenir fantôme d’un homme derrière une caméra.


 

La séquence du filmeur

L'épopée des Trente Glorieuses, au travers de films amateurs

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France

 Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quand un filmeur amateur filmait ses conquêtes comme des starlettes

Les + Lus