5 migrants morts au large de Wimereux : trois hommes soupçonnés d'avoir organisé la traversée arrêtés au Royaume-Uni

Ce mardi 23 avril 2024, cinq personnes dont une enfant ont perdu la vie au large de Wimereux, alors qu'ils tentaient de rejoindre le Royaume-Uni à bord d'un "smallboat", où 112 personnes étaient entassées. Trois jeunes âgés de 19 à 22 ans ont été arrêtés au Royaume-Uni le soir même et soupçonnés d'avoir facilité cette traversée.

Suite au drame survenu ce mardi 23 avril 2024 à Wimereux, deux Soudanais de 19 et 22 ans, ainsi qu'un Sud-Soudanais de 22 ans ont été arrêtés au Royaume-Uni hier soir. Selon la police britannique, les trois jeunes hommes sont inculpés dans l'enquête ouverte suite au décès de 5 personnes, dont une fillette, qui ont tenté cette traversée de la Manche.

Ils sont soupçonnés d'avoir "facilité l'immigration clandestine et d'être entrés illégalement au Royaume-Uni", comme le fait savoir l'agence britannique de lutte contre la criminalité (National Crime Agency). Les suspects doivent être interrogés au sud du Royaume-Uni dans le Kent, mentionne l'AFP.

Selon le journaliste de la BBC, Simon Jones, la National Crime Agency cherchera à s'entretenir avec les 58 migrants qui se trouvaient sur le bateau, qui ont pu atteindre la ville côtière de Douvres, en photo ci-dessus.

► À lire aussi : 5 migrants morts au large de Wimereux : 112 personnes dans un seul bateau, du "jamais-vu"

Des images de la BBC

Les images de ces 112 personnes migrantes, entassées dans un smallboat ont largement tourné sur internet ces dernières 24 heures. À moitié assis sur le bateau gonflable, à moitié dans l'eau, plus de cent personnes ont quitté la plage de Wimereux, dans le Pas-de-Calais, vers 5 heures ce mardi matin. Un nombre de personnes affolant, face à la taille du bateau de fortune, qui flottait sur une eau avoisinant les 10°C.

Au total, cinq personnes ont perdu la vie lors de cette nouvelle tentative de traversée, dont une fillette d'environ 7 ans. Elles seraient vraisemblablement tombées à l'eau à cause d'un mouvement de foule, provoqué par l'arrêt du moteur, qui ne voulait pas redémarrer. Le correspondant de la BBC Andrew Harding a pu observer et filmer le départ d'une embarcation, qui serait a priori celle du drame.

Au moins quinze migrants sont décédés dans ces traversées depuis le début d'année et près de 30 000 migrants l'ont effectuée sur la seule année 2023. Environ 200 tentatives ont été interceptées par les forces de l’ordre dans les Hauts-de-France, depuis janvier 2024.

En plus de ces 112 personnes - dont 58 ont refusé l'assistance des secours pour continuer leur traversée - plus de 300 autres migrants ont pris la mer ce mardi pour tenter de rejoindre les côtes anglaises, selon le ministère de l'Intérieur britannique. Des départs massifs motivés par l'examen par le Parlement britannique d'une loi controversée, finalement adoptée ce 23 avril, qui permettra d'expulser vers le Rwanda des demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni.

Avec AFP

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité