• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Série d'incendies à Boulogne-sur-Mer : pyromane récidiviste ou accidents ? Le point sur l'enquête

Les entreprises installées à Capécure ont renforcé leur dispositif de surveillance par mesure de sécurité. / © France 3
Les entreprises installées à Capécure ont renforcé leur dispositif de surveillance par mesure de sécurité. / © France 3

La zone industrielle et le centre-ville de Boulogne-sur-Mer ont fait l'objet de multiples incendies depuis février. Le parquet, en lien avec les forces de police, oriente l'enquête vers la piste accidentelle, après avoir envisagé l'oeuvre d'un pyromane.

Par M.D.

Trois incendies dans la zone industrielle de Capécure et plusieurs feux de poubelles ou de mobilier urbain à Boulogne-sur-Mer en quelques semaines seulement. L'enquête sur la série de départs de feu suit son cours et l'hypothèse d'un pyromane récidiviste, au départ envisagée, semble maintenant écartée par la police.
 

"Rien ne laisse supposer de lien entre ces faits", selon une commissaire. Sur les lieux, à Capécure, aucune trace d'accélérant n'a été relevée à l’usine de sushis Delpierre, incendiée le 13 février. La thèse accidentelle est donc privilégiée par les enquêteurs. "On prévoit une reprise de l'activité courant mars, on est en train de finaliser le contrat pour un nouveau local pour reprendre la production de sushis, même en mode non-optimisé", annonçait le gérant de l'usine.

 

"Malencontreux enchaînement d'événements"


Et l'avancée de l'enquête sur Opale Armor, un local désaffecté depuis 2014, est rendue difficile par l'absence de caméras de surveillance. Mais aucune trace d'accélérant n'a été relevée sur les lieux de ce local régulièrement squatté, laissant également penser à un accident. "Il pourrait s'agir d'un malencontreux enchaînement d'événements", note la commissaire en charge de l'enquête.
 
Incendie du hangar désaffecté d'Opale Armor à Capécure Boulogne-sur-Mer

Aucun lien non plus avec les multiples feux de poubelles survenus dans le centre-ville ces quinze derniers jours. Les conclusions de l'enquête sur ces derniers faits ne sont pas encore connues. Le dispositif de surveillance des bâtiments de Capécure a toutefois été renforcé par la police et les services de gardiennage des entreprises par sécurité.

 

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus