VIDÉO. 1 an après l'effondrement du pont de Gênes, où en sont les travaux du viaduc d'Echinghen ?

Le viaduc d'Echinghen, en novembre 2018. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le viaduc d'Echinghen, en novembre 2018. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

1 an après l'effondrement du pont de Gênes, la structure du viaduc d'Echinghen est gravement altérée. Les travaux sont toujours en cours et une bataille juridique oppose concessionnaires et constructeurs.

Par Manon Pélissier et Simond Colaone

Lorsque l'on emprunte le viaduc d'Echinghen, c'est la première chose qui frappe : les véhicules ne roulent que sur une seule voie. Non pas à cause de travaux, mais bien par mesure de précaution. Et cela, depuis presque 2 ans.

Il y a tout juste 1 an, l'effondrement du pont Morandi avait causé la mort à 43 personnes, faute d'entretien suffisant. Suite à cela, le gouvernement avait publié une première liste de 164 ouvrages importants. 
 

Deux d'entre eux figuraient en dernière catégorie, "3U", "ouvrages dont la structure est gravement altérée et nécessite une intervention urgente". Le viaduc d'Echinghen est l'un d'eux.

Une situation qui inquiète toujours les habitants du village en contrebas. "Ça fait un petit peur parce qu'avec ce qu'on a vu du pont tombé en Italie, on commence à s'inquiéter", affirme soucieuse Catherine Pignon, une habitante du village. Ce pont long de 1.301 mètres menant à Boulogne-sur-Mer sur l'A16 "vieillit mal".
 
1 an après Gênes, dans quel état se trouve le viaduc d'Echinghen ?
Reportage de Simond Colaone et de Matthieu Rappez
 

Bataille juridique


À Echinghen, le concessionnaire autoroutier Sanef a entrepris des travaux depuis 2017, date à laquelle les premiers signes de corrosion ont été mis au jour. Et depuis l'automne dernier, les travaux se sont accélérés.

Alex Bourgois est agriculteur au pied du Viaduc et des ouvriers, il en voit passer régulièrement : "Là c'est un ascenseur qui leur sert à acheminer tout ce qui est barres d'échaffaudage et redescendre les tubes noirs qu'ils coupent et qu'ils mettent dans des bennes".

Et les tubes, les voici... Des câbles de précontraintes faits de béton et d'acier. D'ici à l'hiver prochain, une dizaine au total auront été remplacés. "À l'intérieur, il y a certains câbles qui n'ont plus la résistance nécessaire et de ce fait, ils sont obligés de les changer", remarque Alex Bourgois.
 

Reste que si les travaux de réparation sont en cours, l'état de santé du viaduc est aussi source d'une bataille juridique qui oppose le concessionnaire chargé de l'entretien et les constructeurs. Propriété de l'Etat et concédé à la Sanef jusqu'en 2031, cet ouvrage d'art à caisson ouvert fut construit par un consortium mené par Bouygues et mis en service en 1998.

 

Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus