• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calais : les salariés de New Look France, toujours dans la tourmente, appelés à la grève

Photo d'illustration / © Steve Cadman / Flickr
Photo d'illustration / © Steve Cadman / Flickr

Le magasin New Look de la Cité Europe à Calais va essuyer un mouvement de grève ce lundi. Les salariés entendent protéger leurs emplois, en danger depuis septembre où la direction avait annoncé la fermeture de deux tiers de ses magasins en France.

Par M.D. avec AFP

Les salariés français de l'enseigne de vêtements New Look sont appelés à faire grève ce lundi 18 mars. Ils vont se rassembler devant le siège parisien de l'entreprise pour réclamer un "vrai plan de sauvegarde de l'emploi", a indiqué samedi le syndicat SUD-Commerce. Les salariés du magasin de Calais, toujours en sursis, vont suivre le mouvement avec un débrayage de 13h à 15h, et certains vont même se rendre jusqu'à Paris, annonce David Muntoni, délégué SUD-Commerce.
 

La direction de New Look France avait annoncé fin février être à la recherche d'un repreneur, mais "les chances de reprise sont faibles", a estimé David Muntoni. Certains des 30 magasins français de la marque ont déjà fermé, d'autres ont rouvert mais ignorent pour combien de temps. C'est le cas de celui de la Cité Europe, de nouveau opérationnel depuis début mars après six mois de fermeture, il est maintenant mis en vente par l'enseigne qui connaît de mauvais résultats depuis plusieurs années.

"Les voyants sont plutôt en faveur d'une liquidation", déplore David Muntoni, qui souhaite la mise en place d'un "vrai plan de sauvegarde afin que les salariés puissent partir dignement". L'effectif des magasins français est tombé de 400 à 350 salariés ces derniers mois au fil des départs.

 

Verdict en juin


New Look compte 30 magasins en France pour un chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros mais est déficitaire. L'enseigne de mode bon marché souffre comme l'ensemble du secteur de l'habillement de la concurrence de la vente en ligne

En septembre, le groupe avait lancé un plan de restructuration qui prévoyait la fermeture de deux tiers de ses magasins en France et la suppression de plus de 250 emplois, avant de renoncer à ce projet avec l'arrivée d'une nouvelle direction et l'annonce de la recherche d'un repreneur.
 

Selon nos informations, le bail du magasin de Calais s'arrête au mois de juin. Un sursis de courte durée pour les salariés, même si la direction affirme avoir déjà reçu des "marques d'intérêt" pour le rachat, sans donner plus de précision. Cette annonce intervient alors qu'au Royaume-Uni, l'enseigne, en difficulté, avait annoncé en mars 2018 un important plan de restructuration portant sur la fermeture de 60 magasins et la suppression de 980 emplois.

 

Sur le même sujet

La Transbaie en 1989

Les + Lus