Naufrage de 27 migrants dans la Manche en novembre 2021 : deux militaires présentés à un juge d'instruction

Deux militaires nouvellement mis en cause dans le naufrage le plus meurtrier de la Manche sont présentés ce jeudi à un juge d'instruction parisien pour "non-assistance à personne en danger".

Nouvelle avancée dans l'affaire du naufrage du 24 novembre 2021. Deux militaires sont présentés en ce moment devant un juge d'instruction parisien en vue de leur mise en examen pour "non-assistance à personne en danger", ont appris jeudi 1er juin la cellule investigation de Radio France et Franceinfo.

Dans ce dossier, cinq militaires du Cross (le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) sont déjà mis en examen depuis jeudi 25 mai pour le même motif.

A 20 kilomètres du canot de fortune

Les deux hommes étaient à bord du 'Flamant', le patrouilleur de la marine française. Le bâtiment se trouvait à une vingtaine de kilomètres du canot contenant les migrants et n'est pas intervenu.

Le 24 novembre 2021, 27 migrants - majoritairement des Kurdes irakiens âgés de 7 à 46 ans - sont morts dans le naufrage d'une embarcation dans la Manche, au large de Calais. Les militaires sont accusés d'avoir fauté dans leur mission de secours cette nuit-là. 

Avec AFP