Coronavirus : le seul train de fret Chine-France à l'arrêt, Decathlon potentiellement touché

Arrêté depuis fin janvier, le train de fret hebdomadaire reliant Wuhan en Chine et Dourges, dans le Pas-de-Calais, ne reprendra pas avant fin avril du fait du coronavirus. Des risques planent sur l'approvisionnement de certains groupes français même si pour Décathlon, il n'y a "rien à signaler".

Coronavirus : le seul train de fret Chine-France à l'arrêt, Decathlon potentiellement touché.
Coronavirus : le seul train de fret Chine-France à l'arrêt, Decathlon potentiellement touché. © Décathlon
Le train de fret hebdomadaire entre Wuhan en Chine et Dourges (Pas-de-Calais) est arrêté depuis fin janvier et ne reprendra pas avant avril en raison du coronavirus, ce qui compromet l'approvisionnement de groupes français comme Décathlon, a indiqué ce mardi 26 février un cadre de la SNCF.

"A Dourges, le seul terminal français qui recevait un train de Chine par semaine a été arrêté jusqu'en avril car le train venait de Wuhan", épicentre de l'épidémie de Covid-19, a expliqué Xavier Wanderpepen, responsable du fret ferroviaire entre la Chine et l'Europe chez Forwardis, filiale de SNCF Logistics.

Il s'exprimait lors d'une table ronde consacrée à l'exportation de produits agroalimentaires français vers la Chine, dans le cadre du salon de l'agriculture à Paris. "Décathlon ayant ses entrepôts juste à côté, il risque de manquer d'approvisionnement et d'avoir des rayons vides", a précisé Xavier Wanderpepen.
 


"Rien à signaler" à Décathlon


Contacté, Décathlon a indiqué n'avoir "rien à signaler" concernant d'éventuelles ruptures de stock. "A ce jour, nous n'avons pas de ruptures. Nous analysons régulièrement la situation. Nous confirmons que notre "train block" (de Wuhan à Dourges) n'a pas circulé depuis décembre." Le groupe met en avant deux raisons indépendantes du coronavirus : "la période de grève en France et le ralentissement normal de l'activité en Chine en lien avec le nouvel an chinois."

En Allemagne, des trains venant d'autres régions chinoises que Wuhan continuent néanmoins d'arriver, à Duisbourg (ouest) depuis le 19 février a-t-il ajouté, ce qui permet à "quelques containers" de marchandises dont la destination finale est la France de passer en prolongeant jusqu'à Lyon au départ de Duisbourg, a-t-il nuancé.

Le terminal de Dourges, utilisé notamment par Décathlon et Danone, a la particularité d'être le seul terminal français de marchandises relié toutes les nuits au sud de la France (Bordeaux, Bayonne, Toulouse, Perpignan..), en direct de Wuhan en Chine.

La table ronde organisée par FranceAgriMer au salon de l'agriculture était consacrée aux moyens pour l'agriculture et l'agroalimentaire français d'exporter leurs produits vers la Chine, en particulier la filière viande et porcs.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie décathlon entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter