Homme tué par un gendarme à Fouquières-les-Lens : ce que l'on sait

© France 3
© France 3

Un jeune homme appartenant à la communauté des gens du voyage est mort la nuit dernière après qu'un membre du GIGN lui a tiré dessus, au cours d'une opération de gendarmerie à Fouquières-les-Lens. Ce vendredi, la situation est très tendue aux abords du campement de la victime.

Par TM

Un homme est mort dans la nuit du 27 au 28 septembre après avoir été touché par balle dans une voiture, rue Voltaire à Fouquières-les-Lens (près de Lens, dans le Pas-de-Calais). La victime, âgée d'environ 25 ans, fait partie de la communauté des gens du voyage

C'est lors d'une opération de gendarmerie que les faits se sont produits vers 3h30, à une centaine de mètres du campement d'où était originaire le jeune homme, situé sur la commune limitrophe de Fouquières-les-Lens.

Ce dernier se trouvait avec deux autres individus la nuit dernière, et tous étaient suivis en "filature" par des gendarmes, dans le cadre d'une enquête pour des faits commis en bande organisée, diligentée par le parquet d'Arras.

 
La voiture dans laquelle un homme a été tué par le tir d'un gendarme, dans la nuit du 27 au 28 septembre, se situait sur ce terrain vague rue Voltaire à Billy-Montigny. / © France 3
La voiture dans laquelle un homme a été tué par le tir d'un gendarme, dans la nuit du 27 au 28 septembre, se situait sur ce terrain vague rue Voltaire à Billy-Montigny. / © France 3


GIGN 


Les gendarmes seraient intervenus dans le cadre d'une interpellation en flagrant délit, après que l'"équipe" qu'ils suivaient a commis des activités nocturnes illégales, visées par cette enquête. L'un des trois individus aurait d'abord été interpellé, le second se serait échappé, puis le troisième aurait été blessé par balle en tentant de fuir en voiture.

Durant sa manoeuvre, un gendarme serait monté dans le véhicule côté passager, et c'est à ce moment qu'un coup de feu aurait été tiré, blessant grièvement le fuyard, décédé peu de temps après. Le militaire qui a tiré est un membre du GIGN, groupe d'intervention d'élite, sans doute présent en appui sur les lieux en raison du caractère dangereux des individus à interpeller. 

 

Selon nos informations, la victime fait partie d'une famille de gens du voyage très défavorablement connue des services de police et de gendarmerie du Nord et du Pas-de-Calais, notamment pour des faits de vols et de violences. 

La section de recherches de la gendarmerie de Lille et l'IGGN (inspection générale de la gendarmerie nationale) sont saisies de l'enquête pour "violence avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner". 

Selon une source proche de l'enquête, le gendarme mis en cause a été placé en garde à vue.
 
Billy-Montigny : des tensions entre forces de l'ordre et gens du voyage, après la mort d'un homme

 

Vives tensions entre gens du voyages et forces de l'ordre à Fouquières-les-Lens

Depuis vendredi matin, le climat est "extrêmement tendu" à Fouquières-les-Lens aux abords du campement dont était originaire le jeune homme.

Des véhicules et un container ont été incendiés, et des membres de gens du voyage défient les dizaines de policiers mobilisés pour maintenir l'ordre. De nombreux véhicules et caravanes arriveraient cet après-midi sur place sur place en provenance d'autres endroits de la région. 

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, la situation était plus calme en fin d'après-midi. Il n'y avait plus de troubles à l'ordre public ni de barrage routier. Il restait, malgré tout, une présence policière avec de nouveaux renforts ce soir. Ces derniers pourraient rester tout le week-end.

Toujours selon la préfecture, une vingtaine de caravanes se sont installées près du camp de Fouquières-les-Lens, avec une autorisation municipale.

Sur le même sujet

Nicolas Delmotte raconte ses compétitions d'équitation

Les + Lus