Soirée de tension à Fouquières-les-Lens après la mort d'un jeune homme, tué par un gendarme

Voitures brûlées à Fouquières-les-Lens la nuit dernière / © Angelo Aprile via FACEBOOK
Voitures brûlées à Fouquières-les-Lens la nuit dernière / © Angelo Aprile via FACEBOOK

La situation est toujours tendue à Fouquières-les-Lens après la mort d'un jeune homme de la communauté des gens du voyage, tué par un gendarme, dans des circonstances qui restent à déterminer. 

Par EM

Nouveaux moments de tension la nuit dernière à Fouquières-lès-Lens / Billy-Montigny. Une cinquantaine de personnes de la communauté des gens du voyage ont fait face à un cordon de gendarmes mobiles. Discussions vives, menaces de "tout brûler", voitures incendiées...

Entre 21h et 23h, la situation a été très tendue. Une dizaine de véhicules à Billy-Montigny et à Montigny-en-Gohelle, deux communes situées près de Lens, ont été incendiées durant la nuit, selon la préfecture du Pas-de-Calais. 
 

Angelo Aprile

Et ça continue sur le parking à côté de chez moi y'a 7 voitures qui flambent


Au coeur des tensions, la mort d'un jeune homme d'environ 25 ans, tué dans la nuit de jeudi à vendredi par le tir d'un gendarme lors d'une interpellation à Fouquières-lès-Lens. Vers 3H30, les gendarmes "en filature" (dans le cadre d'une enquête pour des faits commis en bande organisée, diligentée par le parquet d'Arras), ont tenté d'arrêter trois personnes qui se trouvaient à bord d'une voiture à proximité d'un campement des gens du voyage. L'un des passagers a été interpellé, un deuxième a pris la fuite à pied et le troisième a tenté de s'enfuir avec le véhicule. 
 

Un gendarme est alors entré dans la voiture, et, pour des raisons qui restent pour l'heure indéterminées, a tiré sur cet homme qui est décédé. "On tue pas un gamin comme ça dans une bagnole, a témoigné dans plusieurs médias le père du jeune homme tué. J'ai entendu quand même des coups de feu...On ne tue pas "
 

La Voix du Nord Hénin-Beaumont

Le père du jeune homme tué par un gendarme à Fouquières-lès-Lens témoigne [extrait] Retrouvez la vidéo dans son intégralité ici http://vdn.lv/8rCW7y


Selon La Voix du Nord, les gens du voyage présents (une cinquantaine de personnes et une quinzaine de caravanes) cette nuit aux abords du camp ont demandé la libération du frère de la victime, interpellé lors de la même soirée. La situation s'est apaisée peu avant minuit.
 

Selon nos informations, la victime fait partie d'une famille de gens du voyage très défavorablement connue des services de police et de gendarmerie du Nord et du Pas-de-Calais, notamment pour des faits de vols et de violences. 

Une enquête du chef de coups mortels a été ouverte sous la direction du parquet de Béthune et a été confiée au service de l'Inspection générale
de la gendarmerie nationale (IGGN) en cosaisine avec la Section de recherches (SR) de la gendarmerie de Lille "aux fins de déterminer les circonstances exactes dans lesquelles le gendarme a été amené à faire usage de son arme"

Le Parquet de Béthune affirmait samedi midi que "l'ouverture d'une information judiciaire du chef de violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner est envisagée prochainement".

 
Fouquières-les-Lens : des CRS autour du camp des gens du voyage après les tensions de la nuit

Ce samedi après-midi, les CRS étaient toujours sur place pour éviter tout débordement.

 

Sur le même sujet

Les + Lus