Nouvelle mobilisation contre le projet de ferme d'élevage de saumons à Boulogne-sur-Mer

Plus d’un mois après l’autorisation par la préfecture du Pas-de-Calais d'implanter la ferme aquacole Local Ocean à Boulogne-sur-Mer, les opposants au projet continuent de se mobiliser. Un rassemblement, à l’initiative du collectif contre l’élevage intensif de saumons dans le Boulonnais, aura lieu samedi, à 15 heures, place Dalton.

Cela fait bientôt quatre ans que le projet est dans les tuyaux, et il suscite toujours autant d’inquiétude chez les défenseurs de l’environnement. Petit rappel : après l’abandon du projet Pure Salmon en 2022, la société Local Ocean veut implanter une ferme d’élevage de 9000 tonnes de saumons par an sur le site de Capécure.

Sur le papier, le projet a tout pour plaire : du saumon "made in Boulogne", première place de transformation et de commercialisation des produits de la mer d’Europe, et la création de 70 emplois à la clé. Ce qui pose problème aux yeux des opposants, ce sont les 7500 m3 d’eau pompés dans la mer dont une partie sera rejetée dans la rade.

Après des mois d’enquête et de réunions publiques, le commissaire-enquêteur avait donné son accord en juillet 2023 pour l’implantation de l’usine, à deux conditions : un diagnostic "d’état initial chimique complet de l’eau de mer et du fond marin" au point de rejet, dont la société s’engage à fournir les données.

"4 semi-remorques d'azote" rejetés dans la mer

Mais la publication d’un arrêté préfectoral, le 14 février dernier, donnant le feu vert à Local Ocean, a pris de court les défenseurs de l’environnement. "Le préfet ne tient pas compte des réserves suspensives préconisées par le commissaire-enquêteur, car les diagnostics devaient être réalisés l’été dernier avant l’exploitation", s’alarme Denis Buhagiar, élu écologiste boulonnais. "C’est donc inquiétant."

Lors d’une réunion publique le 14 mars au Portel, les opposants annonçaient une série d’actions pour mettre un coup d’arrêt au projet. "On utilisera tous les recours juridiques possibles", insiste Denis Buhagiar. L’élu dénonce, entre autres, le "cocktail d’azote, de phosphore, de chlore et d’antibiotique – l’équivalent de 4 semi-remorques – qui vont être rejetés dans un milieu déjà pollué". D’où la mobilisation prévue ce samedi 23 mars, à l’initiative du collectif contre l’élevage intensif de saumons dans le Boulonnais et le groupe local d’Extinction Rebellion.

Une pétition, lancée le 14 mars, a recueilli un peu plus de 500 signatures.

"Pas d'impact sur les écosystèmes marins"

"Ce n’est pas la première mobilisation, il y a toujours des oppositions dès qu’on propose quelque chose de nouveau", nuance-t-on du côté de Local Ocean. "Nous recevons beaucoup de soutien, des acteurs économiques et institutionnels… Nous avons toujours essayé d’apporter des réponses et de rester dans l’échange."

Sur la question des diagnostics, la direction de Local Ocean l’assure. "Il n’y a aucune polémique, nous avions un an pour réaliser ces diagnostics et nous sommes dans les délais". Pour ce qui est des rejets en tant que tels, là aussi la société préfère nuancer. "Les études qui ont été menées démontrent qu’il n’y a pas d’impact sur les écosystèmes marins."

durée de la vidéo : 00h03mn44s
En 2023, le projet de ferme aquacole Pure Salmon près de Boulogne-sur-Mer a dû être abandonné face à la levée de boucliers des défenseurs de l'environnement. Aujourd'hui, c'est un autre projet qui fait polémique, celui de Local Ocean, un élevage intensif de saumons. Où en est le dossier ? ©F. Mabille de Poncheville / V. Boulay / E. Rattenni / C. Detezdeladreve

Alain Treuer, président de Local Ocean enfonce le clou : " Nous avons mené de très nombreuses études d'impact très poussées, en lien avec 3 cabinets français indépendants spécialisés dans l'environnement et l'analyse des impacts environnementaux terrestres et océaniques. Toutes ont démontré que le projet n'aurait aucun impact sur son environnement. Les rapports et les résultats sont d'ailleurs publics et ont été joints aux demandes d'autorisation de Local Ocean".

Le responsable d'ajouter qu' "il y a des opposants au projet, mais il y a également de nombreux acteurs locaux - et même une majorité - qui sont convaincus que ce projet est un projet vertueux pour le Boulonnais et qu'il représente l'avenir de l'aquaculture à savoir, une aquaculture responsable"

Le permis de construire a été délivré. Pour l’instant, aucune date n’est fixée.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité