"On dirait pas comme ça mais c’est physique" : le longe-côte, un sport convivial qui attire toujours plus de monde

Ce samedi 16 mars 2024, 156 sportifs et sportives ont participé au championnat régional de longe-côte des Hauts-de-France. Un sport né à Dunkerque en 2005, qui connaît chaque année un peu plus de sympathisants venus pratiquer une activité sportive réputée pour sa convivialité.

"On dirait pas comme ça mais c’est physique." Éric est à bout de souffle. Il vient d'achever une longue épreuve de longe-côte, sport de littoral qui consiste à marcher de longues distances dans l'eau, à hauteur de poitrine. "Dans l’inconscient on dirait que c’est juste marcher dans l’eau, mais marcher dans l’eau avec du courant c’est quand même épuisant."

Trempé, mais le sourire aux lèvres, le candidat attend patiemment son classement, espérant figurer parmi les finalistes des championnats régionaux des Hauts-de-France en longe-côte, qui se déroulaient ce samedi 16 mars 2024 à Sainte-Cécile, dans le Pas-de-Calais. Au programme : les 156 concurrents venus de tous les Hauts-de-France ont dû s'affronter au cours de quatre épreuves, allant du 1000 mètres jusqu’au 50 mètres en pagaie.

Une mer plus difficile dans le nord

Malgré le soleil, la Manche était particulièrement déchainée ce samedi, donnant du fil à retordre aux compétiteurs du 1000m, pris dans les courants. Heureusement, pour les autres épreuves, les vagues étaient moins vigoureuses et ont permis aux candidats de se lancer dans des conditions plus proches de la normale.

Dans le sud ils ne sont pas dans les mêmes conditions, le terrain de jeu n’est pas pareil. Ici vous avez une mer beaucoup plus soutenue alors que la Méditerranée est considérée comme une mer beaucoup plus calme.

Jean-Pierre Brand, président de l’association de longe-côte de Sainte Cécile

Mais c'est justement cette mer agitée qui fait la spécificité du longe-côte dans le nord de la France. "Dans le sud ils ne sont pas dans les mêmes conditions, le terrain de jeu n’est pas pareil", relate Jean-Pierre Brand, président de l’association de longe-côte de Sainte Cécile. "Ici vous avez une mer beaucoup plus soutenue alors que la Méditerranée est considérée comme une mer beaucoup plus calme."

► À lire aussi : Longe-côte : 6 questions à l’inventeur de ce sport aquatique né à Dunkerque

Alors quand les clubs de longe-côte du sud se rendent dans les Hauts-de-France, forcément, ils sont confrontés à des conditions bien plus rudes. Mais une situation inverse peut aussi être défavorable pour les sportifs du nord : "L’année dernière le championnat de France a eu lieu à Carcan dans un lac et c’est vrai que nos équipes ont eu plus de mal que les sudistes."

Un sport convivial

En tout cas, ces légères disparités n'empêchent pas ce sport né à Dunkerque en 2005 de compter chaque année de plus en plus d'adhérents et de sympathisants. Au-delà de la simple activité sportive, c'est l'esprit de camaraderie qui rend le longe-côte attrayant. "Moi je suis plutôt dans la catégorie senior donc bon, je ne suis pas là pour faire un bon temps, je suis là pour participer, prendre du plaisir", atteste Nicolas, retraité venu participer à la course du 50m pagaie.

Moi je suis plutôt dans la catégorie senior donc bon, je ne suis pas là pour faire un bon temps, je suis là pour participer, prendre du plaisir.

Nicolas, candidat du championnat

Ce féru de longe-côte, qui pratique l'activité quasiment depuis sa création, a vu son sport évoluer avec l'arrivée des nouvelles générations : "Les jeunes qui arrivent prennent ça de façon un peu plus professionnelle et visent tout de suite le championnat de France ou d’Europe. Ce n'est pas une mauvaise chose, tant que l'esprit initial reste." Qu'ils soient jeunes ou plus âgés, les gagnants de ce championnat régional seront en tout cas qualifiés pour aller disputer les épreuves nationales de longe-côte, qui auront lieu le 15 juin 2024 à Hauteville-sur-Mer (Manche).

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité