Un chêne de Zutkerque nominé au prix de l'Arbre de l'année

Avec une envergure de 18 mètres, le chêne de Zutkerque compte enchanter le jury de l'Arbre de l'année. / © Arbredelannee.com / Terre Sauvage / Office national des forêts
Avec une envergure de 18 mètres, le chêne de Zutkerque compte enchanter le jury de l'Arbre de l'année. / © Arbredelannee.com / Terre Sauvage / Office national des forêts

Un imposant chêne de Zutkerque, dans le Pas-de-Calais, fait partie des 14 nominés pour le prix de l'Arbre de l'année. Tous les ans, le concours rassemble les plus beaux arbres des régions françaises. 

Par ALJ

Il fait 15 mètres de haut et son âge pourrait bien atteindre les 200 ans. Le chêne de Zutkerque, près d'Audruicq, dans le Pas-de-Calais, a suscité l'intérêt de l'Office National des Forêts et de Terre Sauvage, organisateurs du concours. Il représente les Hauts-de-France pour le titre de l'Arbre de l'année.  

 

"Rendre la place et la notoriété qu'il mérite"


Pour les habitants de Zutkerque, ce chêne évoque des souvenirs d'enfance. Les jeunes du village aimaient se rassembler jusque au pied de ce chêne, alors dans le bois de la Drueze, dans les années 1970, apprend-on sur la fiche descriptive. Mais le tracé de l'autoroute des Anglais (A26) a isolé le chêne du reste du bois. Mais certains habitants ont souhaité "lui rendre la place et la notoriété qu'il mérite".

Et c'est tout le but du concours : "Ces arbres seront sélectionnés pour leurs qualités esthétiques, historiques, biologique et affectives", expliquent les organisateurs sur leur page Facebook.

Pour cette onzième édition, l'ensemble des photos ont été prises par Emmanuel Boitier, photographe au magazine Terre Sauvage.

 

Un vote jusqu'au 2 décembre


Sélectionnés fin juin, les quatorze arbres sont en compétition jusqu'au 2 décembre. Et c'est pour l'instant un hêtre de la commune de Sorèze, dans le Tarn, qui est en tête des votes. 

Pour voter, il suffier de se rendre sur ce site.
 


Il faut remonter à 2017 pour voir un arbre de la région s'illustrer dans ce concours. Il y a deux ans, l'if-grotte de Gerberoy détonnait par sa forme : il avait remporté le prix du public. 

Le prix du jury s'intéresse quant à lui aux "caractéristiques naturalistes et esthétiques" ou encore à "l'histoire même de l'arbre et de son importance pour le groupe qui le présente."
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus