Des boules de Noël en verre fabriquées artisanalement chez l'industriel verrier Arc France au profit de l'Unicef

Publié le

A l'approche des fêtes de fin d'année, l'association "Terre de verre" renouvelle son opération de création de boules de Noël en verre au profit de l'Unicef. Une collection éphémère née de la rencontre entre artisanat et tradition industrielle de l'Audomarois.

Devant le foyer du four qui rougeoie à plus de 1100 degrés, les gestes s’enchainent telle une danse parfaitement chorégraphiée. Au bout de la canne, comme une boule de lave : de la pâte de verre en fusion. Elle souffle, il prépare le moule.

Chacun sait ce qu’il doit faire, quand il doit le faire. Et quelques minutes plus tard, comme par magie, une boule de noël en verre apparait.

La scène se déroule à Arques, dans l'atelier de prototypes du leader mondial des arts de la table, Arc France. C'est la deuxième année que Julie Decriem et Philippe Hubert travaillent ensemble.

Elle, est souffleuse de verre, co-fondatrice de l'association "Terre de Verre" qui valorise le savoir-faire verrier du territoire audomarois. Lui, travaille chez l' industriel verrier. Ils ont mis en commun leurs compétences respectives pour réaliser 300 boules de noël en verre soufflé.

Une boule de Noël inspirée du verre "Longchamp" d'Arc

"Cette année, nous sommes partis sur deux modèles de boules de Noël : une forme ronde plutôt classique avec une petite neige en fond pour le décor et une autre qui reprend le graphisme du verre "Longchamp", un verre emblématique de l'entreprise Arc", explique Julie Decriem.

Après 40 ans passés à travailler le verre mécanique, Philippe Hubert découvre depuis deux ans la magie du verre artisanal. "Je prépare la composition et la fusion du verre. Ici, c'est un verre de souffleur de verre", précise -t-il, "c'est à dire que le palier de travail, le moment où on passe de l'état liquide à l'état solide n'est pas le même. Ici on est à 1180 degrés. Si c'était un verre mécanique comme on travaille habituellement sur nos fours, on ne pourrait pas car il durcirait trop vite, là on a plus de temps."

Boules de verre dans écrin de carton

Pour protéger ces bijoux de verre, il faut un écrin. Il est fabriqué à quelques kilomètres de là, dans la cartonnerie Gondardennes à Wardrecques. Là aussi, l'idée est de mettre en avant un autre savoir-faire historique du territoire : la cartonnerie.

Une synergie entre industrie et artisanat pour la bonne cause. Ces boules seront vendues au prix de 23 euros dès le samedi 3 décembre dans les théâtre, bibliothèque, marché de Noël du territoire.

L'ensemble des bénéfices sera reversée à l'UNICEF, l'association de défense des droits de l'enfance. Une idée de cadeau solidaire pour les fêtes de fin d'année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité