Perquisitions ce mardi dans des propriétés de la famille Mulliez

Des membres et sociétés de la famille Mulliez, l'une des plus grandes fortunes de France, ont été visés ce mardi par des perquisitions. 

Perquisition à Néchin (B) ce mardi.
Perquisition à Néchin (B) ce mardi. © No Télé
Ce mardi, en Belgique, en France et au Luxembourg, des enquêteurs de la brigade financière de la Police Judiciaire de Lille ont mené des perquisitions dans des propriétés de la famille Mulliez. Notamment à Néchin (B) et Roubaix, où se trouve le siège social du "groupe" Mulliez.

Selon la Voix du Nord, ces perquisitions ont eu lieu dans le cadre d'une enquête pour soupçons de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. La police n'a procédé à aucune interpellation. Cette enquête "ouverte depuis 8 mois" est conduite par la Jirs de Lille, en coordination avec l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), a-t-on indiqué de source judiciaire. Cette source affirme que l'’enquête a été ouverte suite «à un dépôt de plainte de la part d’un membre de la famille Mulliez (...) Cela ressemble à un règlement de comptes».

Perquisition chez Patrick Mulliez

On ignore pour l'instant le détail des personnes ou sociétés visées. Selon No Télé, une des perquisitions a eu lieu au domicile de Patrick Mulliez, à Néchin près de Tournai. L'information a été confirmée par le parquet de Tournai. 

Patrick Mulliez, 75 ans, plus jeune des frères de Gérard Mulliez (fondateur d'Auchan) est le fondateur, en 1978, de l'enseigne Kiabi (mais aussi de Top Office et Tape à l'oeil), qu'il ne dirige plus actuellement. Il détient 30% du capital, selon LSA.

La police fédérale aurait saisi différents objets. Selon une source judiciaire, "énormément de documentation" a été saisie ce mardi, ce qui "va nécessiter plusieurs semaines de travail".

Plus d'une dizaine de membres de la famille Mulliez vivent à Néchin. C'est dans cette petite ville à proximité immédiate de la frontière française que s'était domicilié l'acteur Gérard Depardieu, pour des raisons fiscales.

Optimisation fiscale

Selon le blog de Bertrand Gobin, qui s'intéresse à l'actualité de cette famille, l'optimisation fiscale est une spécialité des Mulliez. La famille "a multiplié les holdings intermédiaires en Belgique, aux Pays-Bas ou au Luxembourg, notamment afin d'échapper à la taxation des plus-values sur les cessions de valeurs mobilières. Jusqu'à présent, ces montages sont restés dans le champ de l'optimisation fiscale et n'ont pas fait l'objet de poursuites." Il affirme également que Patrick Mulliez a mis en place depuis longtemps des montages lui permettant de ne payer quasiment aucun impôt et "qui ont d'ailleurs été désapprouvés par le conseil de gérance familial."

Contacté par l'AFP, le service de communication du groupe Auchan, principal actif du groupe Mulliez, n'était pas en mesure de répondre mardi soir.

Spécial investigation

En avril 2015, Canal + avait consacré une enquête à la famille Mulliez. Il y était question d'optimisation fiscale. 
remballe le tableau

La famille Mulliez, première fortune de France
La famille Mulliez, connue pour sa grande discrétion, contrôle un empire, présent pour l'essentiel dans le domaine de la distribution. Ses principales enseignes sont Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin ou encore Kiabi ou Norauto. Selon le magazine Challenge, Gérard Mulliez, fondateur d'Auchan, et sa famille étaient à la tête de la quatrième fortune de France en 2015, avec 23 milliards d'euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
auchan économie entreprises