• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Laon : le Poma classé aux Monuments historiques ?

Agir pour le Poma a déposé début septembre une demande de classement du Poma 2000 au titre des Monuments Historiques auprès de la Direction régionale des affaires culturelles. L'association espère ainsi empêcher la destruction des installations.

Par Jennifer Alberts

La demande de classement au titre des Monuments historiques a été déposée auprès de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) le 3 septembre.

Le POMA pourrait-il devenir le prochain monument classé de la ville de Laon ?
Un reportage d'Eric Henry, Jean-Louis Croci et Gabrielle Guillot ; avec Jean-Michel Bevière, président de l'association "agir pour le Poma" ; Ulrich Wurdemann, touriste ; Roger et Elisabeth Marceau, touristes

Une demande de la dernière chance pour l'association Agir pour le Poma qui l'a formulée : "c'est une demande de classement ou d'inscription, peu importe. Mais c'est une demande avant tout de protection pour empêcher par tous les moyens que l'on touche aux installations du Poma", explique Nicolas Dragon, secrétaire général de l'association.

Quelques coups de peinture


Selon lui, le projet de la Communauté d'agglomération du Pays de Laon, en charge du Poma, serait d'en démonter les lignes et les gares, "pour éviter le vandalisme." Une information que nous n'avons pas pu confirmer, faute de pouvoir entrer en contact avec la personne responsable du dossier. 

"Mais ce serait dommage qu'un tel patrimoine industriel disparaisse. Nous voulons protéger le Poma pour préparer l'avenir, précise Nicolas Dragon. D'autant que tout est en parfait état : le rapport d'un cabinet spécialisé rendu en 2015 en témoigne. Il y a juste besoin d'un petit coup de peinture à certains endroits. Et il faudrait changer les tableaux électriques notamment de la gare centrale. Et puis, le Poma a quand même été financé par l'Etat, c'est-à-dire par nos impôts...".

Premier métro câblé de France


La demande de classement au titre des Monuments Historiques est fondée sur le fait que le Poma est une installation unique : à sa mise en service le 4 février 1989, il s'agissait du premier métro câblé aérien de France. Ce qui pourrait aider à la préservation de ce patrimoine industriel.

Le 7 juillet, les élus de la Communauté d'agglomération du Pays de Laon ont voté pour la suppression de ce funiculaire historique pour des raisons de coût. Le soir du 27 août, le Poma reliait pour la dernière fois le quartier de la gare à la ville haute de Laon.

Examen mi-novembre


Une situation d'autant plus inacceptable pour l'association Agir pour le Poma que l'année dernière, la société d'exploitation avait proposé un projet de reconfiguration. Il prévoyait le changement des cabines, qui étaient des prototypes datant de 1989 et la suppression d'installations dépassées. "Pour trois mois de travaux et une facture de 3,4 millions d'euros, le Poma aurait pu continuer à fonctionner jusqu'en 2032", s'émeut Nicolas Dragon...

L'association avait à ce titre déposé une requête auprès du tribunal administratif d'Amiens pour que la décision du conseil d'agglomération soit suspendue. Requête finalement rejetée le 25 août dernier.

Le dossier doit être examiné mi-novembre par la délégation permanente de la Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS) qui statuera ensuite si la demande est jugée recevable.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le filmeur du dimanche

Les + Lus