Nouvelle découverte archéologique à Vermand dans l'Aisne

5 fours de potiers très bien conservés de l'époque gallo-romaine ont été découverts à Vermand dans l'Aisne sur le site archéologoque d'une ancienne officine de potiers. Ces trouvailles s'ajoutent aux nombreux vestiges rassemblés dans le Musée du Vermandois.

Une découverte inédite pour les archéologues de l'Aisne: la présence de fours très bien conservés, datant de l'époque gallo-romaine. Vermand était déjà connu pour ses trésors archéologiques, Jeanne Blanquart et Jérôme Arrignon sont sont allés voir de plus près ces céramiques gauloises.

Avec : Christophe Hosdez Responsable de secteur; Karin Libert Responsable d'operation; Gérard Hournon Administrateur du musée de Vermand; un reportage de Jeanne Blanquart, Jérôme Arrignon et Sébastien Le Fur
Depuis plus d’une décennie, un suivi archéologique systématique accompagne l’urbanisation de Vermand. Cette découverte va permettre aux archéologues d’approfondir les connaissances sur l’histoire de Vermand ainsi que sur les modes de production de céramique des Viromandui. 
Vermand, première capitale des Viromandui
Vermand se développe à partir d’un oppidum, forteresse de tradition gauloise qui pourrait remonter au moins au Ier siècle avant notre ère. Considérée comme le cheflieu des Viromandui, elle perd à l’époque augustéenne son rôle politique et administratif au profit de Saint-Quentin, l’antique Augusta Viromanduorum. Les récentes opérations d’archéologie préventive menées à Vermand devraient préciser à quelle période la ville retrouve son statut, sans doute au Bas Empire. 
Source INRAP.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité