Classement. Quels députés picards ont voté en faveur de l'environnement ?

Publié le
Écrit par Narjis El Asraoui .

Sur son site internet dédié "ParlemenTerre", l’association Agir pour l’environnement a dévoilé son classement des députés, en fonction de leur action pour préserver la planète. Comment se placent les élus picards ?

17 votes publics dans l’hémicycle ces 5 dernières années ont été pris en compte par l’association Agir pour l’environnement pour réaliser ce classement, à deux semaines des élections législatives.

Parmi ces votes, on retrouve l’interdiction du glyphosate, la fin de l’avantage fiscal sur l’huile de palme, la taxation des engrais azotés, la pérennisation du végétarien dans les cantines scolaires pour diminuer l’impact de l’élevage, l’arrêt des néonicotinoïdes ou encore l’interdiction des vols intérieurs quand il existe une option ferroviaire de moins de quatre heures.

A la tête du classement, se place la députée non inscrite Delphine Batho, investie dans les Deux-Sèvres à égalité avec l’Insoumise Mathilde Panot (Val-de-Marne). En troisième position : Dominique Pothier (Socialistes et apparentés), élu en Meurthe-et-Moselle. Mais quid de nos députés picards ?

Seul François Ruffin en vert

Seul le samarien François Ruffin (La France Insoumise) obtient une place honorable, avec la 6eme position. Le député a notamment voté pour l’interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires, du glyphosate et de l’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations.

Dans le bas du classement, à la 642ème place (les anciens députés ont également été pris en compte dans ce classement), on retrouve Jean-Claude Leclabart, député LREM de la quatrième circonscription de la Somme. Il a notamment voté contre l’interdiction du glyphosate, des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires, contre le maintien des petites lignes ferroviaires, et contre l’interdiction de l’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations.  

L’autre enseignement de ce tableau : l’absence de nombre de députés lors du vote de ces lois. C’est le cas d’Agnès Thill, députée UDI de l’Oise. Sur les 17 votes publics, elle ne s’est exprimée qu’une seule fois…en faveur de la réautorisation de l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes.

C’est également le cas de Jacques Krabal (296e place), député de la 5e circonscription de l’Aisne (LREM).

Le classement des députés picards 

6e sur 647 : François Ruffin, LFI, Somme

69e : Jean-Louis Bricout, PS, Aisne. Stéphane Demilly, UDI, Somme.

163e : Victor Habert-Dassault, LR, Oise Maxime Minot, LR, Oise Barbara Pompili, LREM, Somme Grégory Labille, UDI, Somme Eric Woerth, LREM, Oise

296e : Olivier Dassault, LR, Oise Marc Delatte, LREM, Aisne Julien Dive, LR, Aisne Emmanuel Maquet, LR, Somme Agnès Thill, UDI, Oise  

455e : Carole Bureau-Bonnard, LREM, Oise

521e : Pascal Bois, LREM, Oise Aude Bono-Vandorme, LREM, Aisne Cécile Delpirou, LREM, Somme Pascal Vatin, LR, Oise

642e : Jean-Claude Leclabart, LREM, Somme

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité