Paris-Roubaix : le récit d'une édition mouvementée et pleine de chutes

L'Australien Mathew Hayman a créé la sensation dimanche dans Paris-Roubaix, la "reine des classiques" cyclistes, dont il a remporté la 114e édition. Hayman, qui est âgé de 37 ans, a devancé au sprint le Belge Tom Boonen et le Britannique Ian Stannard au bout des 257,5 kilomètres. 

Une échappée tardive 

L'allure est rapide (45,7 km parcourus dans la première heure). Le peloton chasse derrière un groupe de 24 coureurs (avec Stuyven, Le Bon, Cavendish, Ladagnous, Viviani, etc.) formé au km 32. La jonction s'opère au km 65. Un autre groupe de 16 coureurs dont Hayman parvient à sortir au km 75, et aborde le premier secteur pavé de Troisvilles avec une minute d'avance.

Martin embraye

Gatto est éliminé sur chute. Alors que l'écart grandit (3 min 50 sec de retard sur l'échappée), une autre chute collective au km 141 tronçonne le peloton. Martin embraye et emmène un groupe consistant qui se sépare sur le pavé de Haveluy (Martin, Boonen, Boasson Hagen, Stannard, Durbridge, Wagner en tête). Les rescapés de l'échappée entrent dans Arenberg (km 162) sous la conduite de Popovych avec 1 min 35 sec d'avance sur le groupe Boonen, 2 min 50 sec sur le peloton Cancellara-Sagan.

Cancellara se fait aider 

Cancellara roule en tête du peloton dans la trouée, Sagan hausse l'allure à la sortie. Vanmarcke, aidé par plusieurs équipiers, reprend place dans le groupe Boonen (km 175). Stuyven aide Cancellara dans la poursuite pour se rapprocher à une trentaine de secondes. En tête, Hayman s'isole provisoirement du côté de Hornaing (km 177). Popovych se relève pour attendre Cancellara.

Les "Sky" à terre

Sur les pavés d'Orchies, Boonen force l'allure en tête, Cancellara et Sagan l'imitent en tête du groupe de poursuite. L'équipe Sky, surreprésentée à l'avant (Rowe, Stannard, Puccio, Moscon), maintient l'écart à 35-40 secondes avant de perdre très vite son avantage numérique (km 202). Moscon entraîne Rowe dans sa chute, Puccio glisse à son tour.


Sagan esquive Cancellara

Cancellara tombe sur les pavés durs de Mons-en-Pévèle (km 209). Dans son sillage, Sagan passe, en acrobate, par-dessus le vélo à terre. Terpstra est pris dans la chute. Le groupe de tête (Boonen, Vanmarcke, Stannard, Boasson Hagen, Saramotins, Hayman, Erviti) se renforce au km 220 (Rowe, Haussler, Sieberg).

Vanmarcke s'isole provisoirement 

Stannard provoque une première sélection sur les pavés de Camphin (km 238). Vanmarcke s'isole sur le secteur du Carrefour de l'Arbre (km 242,5), dont il sort avec 10 secondes d'avance sur ses premiers poursuivants (Boonen, Stannard, Boasson Hagen, puis Hayman). Il est repris au km 245.

Attaques avant le sprint.

Les cinq coureurs en tête s'attaquent à tour de rôle dans le final. Boonen entre en tête dans le vélodrome devant Hayman et Vanmarcke mais il est débordé dans la ligne droite opposée. Hayman, en tête dans le dernier virage, s'impose d'une longueur devant Boonen.

Reportage : Paris-Roubaix, les Picards au rendez-vous 

Avec : Geert, venu de Gand (Belgique), Daniel, venu du Mont Saint-Michel (50), Sébastien Minard, coureur AG2R La Mondiale, Serge, venu d'Eppeville (80), Jean, venu d'Eppeville (80) Equipe : BEUNAICHE Loïc, CROCI Jean-Louis. Images France Télévision, Montage : Fabien Desgardins. ©France 3 Picardie