• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Edouard Courtial, le nouvel homme fort de l'Oise

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Dans l'Oise, l'union de la droite s'impose dans 15 cantons sur 21. Une majorité absolue fêtée à Agnetz ce dimanche 29 mars en présence d'Edouard Courtial, vainqueur dans le canton de Clermont, nouvel homme fort de l'UMP dans le département et peut-être futur président du conseil départemental.

Par Nathalie Tissot

Acclamé par ses sympathisants, Edouard Courtial savoure sa victoire. Ce dimanche 29 mars, le député-maire d'Agnetz a remporté haut la main le canton de Clermont dans l'Oise. Mais au-delà de sa victoire, c'est aussi celle de la droite dans le département.

Edouard Courcial, le nouvel homme fort de l'UMP dans l'Oise
Un reportage de Yannick Le Gall, Arnaud Wust et Cedric Delangle. Avec Edouard Courtial, conseiller départemental (UMP) canton de Clermont; Eric Woerth, président de l'UMP de l'Oise et Bernard Hellal, président de l'UDI de l'Oise.

Depuis 11 ans, l'Oise était dirigé par les socialistes. Il ne s'en cache pas, l'ancien secrétaire d'état de Nicolas Sarkozy vise la place d'Yves Rome, le président sortant du conseil général. Jeudi 2 avril au matin, ce sera la fin du suspens, lors de l'élection des présidents de conseils départementaux.

"Aujourd'hui je suis député de l'Oise, peut-être que jeudi prochain je serai président, en attendant vous pouvez continuer à m'appeler Edouard, voir Doudou" a-t-il déclaré sur notre antenne.



Dans tous les cas, si Edouard Courtial est élu à la présidence du conseil départemental de l'Oise, il devra démissionner de ses fonctions de maire d'Agnetz, selon les principales règles en vigueur sur la limitation du cumul des mandats électoraux.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus