Cet article date de plus de 6 ans

Gang de motards "Hell's angels" : un homme vivant près de Creil (Oise) mis en examen

Six personnes ont été interpellées mardi 7 octobre par la PJ de Reims et mises en examen dans une affaire de trafic d'armes et de stupéfiants. Trois sont membres du gang de motards "Hell's angels". L'un d'eux vivrait près de Creil, dans l'Oise.
Un membre du gang "Hell's angels", jugé en 2010 en Allemagne pour meurtre.
Un membre du gang "Hell's angels", jugé en 2010 en Allemagne pour meurtre. © Maxppp
Six hommes de 20 à 42 ans, dont trois liés au gang de motards des Hell's angels, ont été mis en examen jeudi 9 octobre pour trafic d'armes, après la saisie d'un pistolet-mitrailleur vendu à des trafiquants de drogues présumés.

Cinq des six mis en examen, interpellés mardi par les hommes de la police judiciaire de Reims appuyés par le Raid, ont été placés sous mandat de dépôt après leur présentation au juge, le sixième étant déjà incarcéré dans le cadre d'une affaire de stupéfiants, a précisé Fabrice Belargent, le procureur de la République de Reims.

Parmi les suspects, trois sont liés à la mouvance Hell's angels et travaillent dans des salons de tatouage à Reims et dans l'Oise, les autres ayant déjà été condamnés pour des trafics de stupéfiants. Et selon nos confrères de France 3 Reims, l'un des trois hommes vit près de Creil, dans l'Oise.

6 mois d'enquête


"C'est une des rares fois où nous pouvons établir une connexion entre des individus liés à un gang de motards criminels et des trafiquants de stupéfiants présumés issus des quartiers sensibles", a expliqué Jean-Philippe Fougereau qui dirige le SRPJ de Reims.

Selon lui, l'enquête a débuté en mars dernier après la découverte lors d'un simple contrôle, d'un pistolet mitrailleur équipé d'un silencieux caché dans le coffre d'un véhicule conduit par trois personnes connues pour trafic de drogues.

"Nous avons pu identifier le vendeur de l'arme, un gérant d'un salon de tatouage membre du chapitre "Nomads" des Hell's angels, et deux de ses complices présumés", a précisé le commissaire divisionnaire.

Armes et drapeau nazi


Les policiers ont saisi plusieurs armes, de l'argent, un drapeau nazi et la comptabilité du salon de tatouage "dont une bonne partie des recettes semble servir à financer ce gang de motards", a indiqué le procureur.

Les Hell's angels est l'un des trois gangs de motards criminalisés implantés en France depuis le début des années 1980, avec les Bandidos et les Outlaws.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers