Amiens (80) : nouvelle étape judiciaire pour les ex-salariés de BASF

C'est peut-être la fin d'une bataille juridique qui aura duré des années. Près de 130 ex-salariés de l'usine BASF de Breuil-le-Sec, dans l'Oise étaient entendus devant la cour d'appel d'Amiens ce matin pour faire reconnaître le préjudice d'anxiété lié à l'amiante.

C'est probablement la dernière fois qu'ils quittent la salle d'audience. Près de 130 ex-salariés de l'usine BASF réclament la reconnaissance du préjudice d'anxiété lié à l'amiante.

Bientôt la fin d'une longue bataille juridique

Au coeur des débats, une question se pose : ce préjudice, doit-il être systématique ? Manutentionnaire ou agent administratif, tous n'ont pas été exposés de la même manière.
Leur avocate est malgré tout confiante, la jurisprudence va depuis quelques années dans le sens des victimes.

Ils devront encore s'armer de patience pour en savoir plus sur leur avenir. La cour d'appel d'Amiens rendra sa décision le 4 octobre prochain.
reportage de Pauline Lavoix, Julien Guéry et Nicolas Duchet avec Charles Debock, ex-salarié de BASF ; Christian Léonard, ex-salarié de BASF ; Vincent Jarrige, avocat de BASF ; Alain Mahieux, ex-salarié de BASF ; Barbara Vrillac Avocate des ex-salariés de BASF

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité