• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La ville et l'agglomération d'Amiens dénoncent un “déclassement”

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Brigitte Fouré, maire UDI d'Amiens, et Alain Gest, député Les Républicains et président d'Amiens Métropole, ont dénoncé vendredi un "déclassement" de leur ville après le choix de Lille comme capitale de la future région Nord-Pas-de-Calais/Picardie.

Par AFP

Dans un communiqué où ils demandent l'affectation de plusieurs services de l'État dans la capitale picarde, les deux élus estiment que ces requêtes "permettront seulement de faire face à ce qui apparaîtra comme un déclassement de notre ville
qui souffre déjà de difficultés sociales".


Mme Fouré et M. Gest indiquent avoir adressé vendredi une lettre au Premier ministre Manuel Valls, qui s'était déplacé la veille dans la Somme, pour demander "d'autres directions pour Amiens", comme le rectorat coordinateur ou l'Office national des Forêts.

"Le Premier ministre demande à Amiens et à la Picardie de se satisfaire d'une aumône: deux directions sur 10 !" tancent les deux élus. "Après avoir accordé le statut de métropole européenne à Lille, l'État aurait dû accorder celui de chef-lieu de région à Amiens", regrettent-ils.

Alain Gest, député de la Somme, a par ailleurs déposé le 11 juin dernier à l'Assemblée nationale une proposition de loi statuant sur la création de vice-capitales régionales, revendiquant le soutien de 60 députés et sénateurs de tous bords politiques. Manuel Valls a confirmé vendredi le choix de Lille comme capitale de la future grande région du nord de la France.

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus