Procès des attentats du 13 novembre : les dix victimes des Hauts-de-France toujours dans les mémoires

Lors des attentats de Paris, perpétrés le 13 novembre par plusieurs commandos terroristes, huit Nordistes et deux Picards perdent la vie. 6 ans après, et alors que va s'ouvrir le procès des assaillants, ces 10 morts sont toujours dans les mémoires, pour ce qu'ils étaient avant cette nuit tragique.

Ce mercredi 8 septembre s'ouvre à Paris un procès long d'au moins huit mois, celui des attentats perpétrés dans la capitale le 13 novembre 2015. Ce soir-là, trois commandos terroristes lourdement armés vont causer la mort de 130 personnes et faire 350 blessés devant le stade de France, sur les terrasses parisiennes et dans la salle de concert du Bataclan. Seul terroriste encore vivant, Salah Abdeslam a déjà parlé de son implication à des codétenus, mais reste, depuis 2015, désespérément mutique face aux victimes de son crime. 

Ce 13 novembre, huit Nordistes et deux Picards vont perdre la vie dans les rues de Paris. Au procès, d'autres parleront pour eux, mais les souvenirs et hommages de leurs proches conservent leur mémoire intacte.

Qui étaient les victimes des attentats du 13 novembre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs personnes ont également été blessées lors de cette terrible nuit, dont Laura Croix, 36 ans aujourd'hui. Touchée de six balles dans la salle de concert, elle a longtemps été plongée dans un coma artificiel et a dû tout réapprendre : avaler, respirer, tenir une fourchette... "Je ne sais pas si je pourrai un jour retrouver la bonne harmonie entre mon corps et mon esprit" confiait-elle le 31 août à France Inter. C'est aussi le cas de Franck Coste, qui par respect, par pudeur, a toujours dit très peu de son expérience de l'horreur, il s'est reconstruit peu à peu grâce à la musique. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme hommage société