Rachat du RC Lens : Charles-Kader Gooré ne peut pas retirer son offre

Charles-Kader Gooré dispose-t-il vraiment des fonds nécessaires au rachat du RC Lens ? / © DR
Charles-Kader Gooré dispose-t-il vraiment des fonds nécessaires au rachat du RC Lens ? / © DR

Selon nos informations, l'Ivoirien Charles-Kader Gooré ne peut pas retirer son offre de rachat du RC Lens, comme son avocat a menacé de le faire vendredi. Selon le cahier des charges, il s'agit d'une offre "ferme et définitive" qu'il est donc tenu de respecter. 

Par YF

Le tribunal de commerce de Paris examinera ce mercredi, à partir de 15h15, les deux offres de reprise du Racing Club de Lens déposées le 4 mai dernier : celle de l'Ivoirien Charles-Kader Gooré (CKG) et celle de la société luxembourgeoise Solferino derrière laquelle se trouvent l'Espagnol Ignacio Aguillo (dirigeant de l'Atlético Madrid) et le Français Gilles Fretigne (dirigeant du fonds spéculatif Amber Capital UK). L'audience se déroulera en "chambre du conseil", c'est-à-dire à huis-clos, dans un climat de polémique et de suspicion.

Vendredi dernier en effet, Me Olivier Pardo, l'avocat de Charles-Kader Gooré, a accusé le liquidateur, Me Stéphane Gorrias (BTSG), d'avoir changé les règles du jeu en exigeant que l'évidence de fonds provienne, selon lui, d'une banque européenne. "CKG est une société africaine comme chacun le sait et que nous travaillons avec Access Bank, une banque de premier rang du Ghana", nous avait-il déclaré. "Nous considérons que demander une banque européenne est parfaitement discriminatoire." Et Me Pardo d'annoncer un possible retrait de l'offre de son client. "En l'état, on retirera notre offre si cette condition est maintenue", menaçait-il.

Gooré tenu jusqu'à l'audience par une offre "ferme et définitive"

Mais selon nos informations, l'Ivoirien n'a pas la possibilité de retirer son offre qui avait d'ailleurs été jugée "satisfaisante" dans le jugement du 4 mai dernier. Lors de la conciliation qui s'est déroulée en anticipation du dépôt de bilan de RCL Holding, la "société-mère" du club, les candidats ont dû répondre à un cahier des charges pour formuler leur offre. Il était clairement stipulé qu'il devait s'agir d'une "offre ferme et définitive". Charles-Kader Gooré est donc tenu par cette offre jusqu'à l'audience de mercredi qui permettra de choisir le repreneur du RC Lens.

De même, il revenait à chaque candidat de justifier de l'évidence de ses fonds. Dans le cadre d'une liquidation comme celle de RCL Holding, le liquidateur peut dans un premier temps exiger un simple chèque de banque puis une somme d'argent bloquée sur un compte et garantie. Selon nos informations, c'est à ce niveau que ça coincerait pour Charles-Kader Gooré. Nous avons de nouveau tenté de joindre son avocat ce mardi. Sans succès... 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus