• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Régionales 2015: ce qu'il faut retenir du 1er débat entre Xavier Bertrand (LR), Marine Le Pen (FN) et Pierre de Saintignon (PS)

© MaxPPPro/Montage France 3 NPDC
© MaxPPPro/Montage France 3 NPDC

Ce mardi soir, pendant plus de 2h, Xavier Bertrand (LR), Marine Le Pen (FN) et Pierre de Saintignon (PS) se sont vivement affrontés sur l’emploi, l’immigration, la sécurité, le Canal Seine Nord lors du débat organisé par Europe 1, ITélé et La Voix du Nord…

Par Jennifer Alberts

C’était la 1ère fois que les 3 principaux candidats aux Régionales de 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie débattaient…Un débat vif, parfois houleux, organisé à Lille par Europe 1, ITélé et La Voix du Nord….

Voilà ce qu’il faut en retenir :


  • l’emploi : Marine Le Pen a prôné le patriotisme économique. La présidente du Front National souhaite favoriser les entreprises locales notamment pour les marchés publics. Prenant l’exemple des cantines, elle veut privilégier les circuits courts….Selon Pierre de Saintignon, candidat du PS, « il est faux de dire que la région est en déclin »…Mais pour relancer l’emploi, le candidat du PS a à nouveau évoqué son projet d’emplois Direct Jeunes. Il espère également doubler le nombre d’apprentis…Xavier Bertrand s’est lui une nouvelle fois engagé à redonner un travail à 60.000 chômeurs de la région en intervenant sur la formation, qui est une compétence régionale. Il a par ailleurs annoncé qu’il souhaite mettre en place une aide financière pour les travailleurs qui n’ont pas accès aux transports en commun et sont obligés d’utiliser leur véhicule. Il souhaite enfin aider les 30.000 allocataires du RSA que compte la région à trouver une activité…

  • Le Canal Seine-Nord : Marine Le Pen estime qu’il s’agit d’un « beau projet » mais elle n’y croit pas : le financement n’est, selon elle, toujours pas acquis et il y a trop de risque de dépassement d’enveloppe….Xavier Bertrand fera le Canal Seine-Nord « sans tourner le dos à l’Europe comme le fait Mme Le pen et sans subir la pression des Verts comme Mr de Saintignon : c’est parce qu’ils sont dans l’exécutif régonal que le dossier n’avance pas »….Pierre de Saintignon veut lui aussi poursuivre le projet : « il est financé et il est essentiel à l’économie de notre région »;

  • L’enseignement : Marine Le Pen a évoqué la création de 2 nouvelles universités, l’une consacrée aux métiers de la mer et l’autres aux métiers des arts. Xavier Bertrand souhaite que le cursus des étudiants en médecine soit financé par la région afin de les inciter à rester en Nord-Pas-de-Calais-Picardie;

  • Les migrants: bien que l’immigration ne relève pas des compétences du Conseil régional, les 3 candidats ont été interrogés sur le sujet, notamment sur la situation à Calais. Si elle est élue à la tête de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen souhaite arrêter de subventionner les associations qui viennent aux migrants. Elle a par ailleurs évoquer les accords de Shengen : « il faut récupérer la maîtrise de nos frontières au niveau national et mettre fin aux incitations envers les migrants telles que le font les mairies UMPS et les associations »….Xavier Bertrand voudrait envoyer l’armée pour sécuriser la jungle de Calais mais surtout « il faut mettre la pression à mort sur les Anglais pour qu’ils prennent leur part de ce fardeau (…) Le problème de Calais, ce sont les Anglais »Pierre de Saintignon ne s’est pas appesanti sur la question, arguant que l’immigration n’est pas une compétence régionale. Il a cependant rappeler que le Norrd-Pas-de-Calais-Picardie est une « région de gens de cœur : il faut accueillir ceux qui fuient la guerre, les viols et la famine… »;

  • La sécurité : Marine Le Pen souhaite mettre en place une police régionale des transports « comme en Ile-de-France » et accentuer la sécurisation des lycées par de la vidéosurveillance. La candidate FN, qui s’est dite pour l’installation de doubles glissières de sécurité à destination des motards, veut une politique cative de prévention routière notamment en direction des 2-roues….Pour Pierre de Saintignon, « rien ne remplacera l’humain. Il faut de la surveillance, il faut de la sécurité, il faut de la domotique  pour que les personnes âgées soient en sécurité chez elles mais il faut surtout en appeler à la conscience civique de chacun »Xavier Bertrand prévoit de mettre « 2 personnes supplémentaires dans les TER après 20h ». Il veut également le Wifi dans les TER et de la vidéosurveillance dans les gares et les rames. Il souhaite par ailleurs la mise en place d’un plan d’action pour faire reculer le racket et le trafic de drogue.
Xavier Bertrand a affirmé qu'il ne ferait aucune économie sur le sport et la culture "parce que ce sont des emplois et que la culture nous amène des touristes". Pierre de Saintignon s'est engagé lui a ne pas en faire sur les emplois des agents territoriaux et Marine Le Pen a recoonu qu'il y avait "des rationnalisations à faire" sans préciser dans quels domaines.

Le débat s'est clos sur la question de savoir quelle serait la première décision que chacun prendrait s'il était élu à la tête du Conseil régional de Nord-Pas-de-Calais-Picardie: pour Xavier Bertrand, ce sera l'emploi tout comme Pierre de Saintignon. Pour Marine Le Pen: "qu'un seul euro dépensé soit un euro utilie pour la réion et ses habitants".



Elections régionales : résumé de la première passe d'armes entres les 3 candidats en tête dans les sondages
Marine Le Pen, Tête de liste Front National; Xavier Bertrand, Tête de liste LR UDI Modem CPNT Pierre de Saintignon Tête de liste PS PRG MRC; un reportage de Florent Loiseau et Isabelle Debraye

 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus