Sécheresse : Il pleut, il pleut... Le niveau des nappes phréatiques remonte-t-il dans le Nord Pas-de-Calais ?

La pluie automnale est-elle en train de faire remonter le niveau des nappes phréatiques dans le Nord et le Pas-de-Calais ? 

© F.GILTAY
Les précipitations sont importantes depuis quelques semaines dans le Nord et le Pas-de-Calais. Et la pluie devrait continuer de tomber jusque fin novembre. De quoi permettre de sortir de l'état de sécheresse ? De quoi faire remonter le niveau des nappes phréatiques ? 


Les nappes phréatiques sont-elles en train de remonter ?


"Remonter, c’est un grand mot. Ça a surtout arrêté de descendre", explique Marc Parmentier, hydrogéologue au BRGM Hauts-de-France (Bureau de Recherche Géologique et Minière). C’est le 3ème épisode consécutif de sécheresse : 2017, 2018 et 2019.

Dans le Nord et le Pas de Calais, le niveau des nappes est globalement inférieur à la moyenne depuis 3 ans. En 2019, on est au niveau de 2017, une année jugée très mauvaise à l’époque.

En principe, les nappes phréatiques baissent de mars-avril à octobre-novembre et remontent entre octobre-novembre et mars-avril. Lors de l’hiver 2016-2017, les nappes ne se sont absolument pas rechargées. On paye encore aujourd’hui ce retard. Les deux hivers qui ont suivi (2017-2018 et 2018-2019) n’ont pas été suffisamment pluvieux pour remonter la pente.

Les pluies actuelles ne font qu’arrêter la baisse.
 

La situation est-elle la même partout sur notre territoire ?


Pour mesurer ces nappes phréatiques, on utilise des piézomètres, des forages qui descendent jusque dans les nappes et permettent d’en évaluer le niveau. Les niveaux sont différents en fonction des zones et des sols.
 

Zone de l'union6476.jpg
Par LamiotTravail personnel, CC BY-SA 3.0, Lien

 Les pluies sont en cause, mais aussi la géologie. Les sols du Nord-Pas de Calais sont essentiellement faits de craie. Or, l’eau met beaucoup de temps à pénétrer dans la craie. "On ne pourra donc voir si le niveau des nappes est remonté que dans 3 à 4 mois", précise Marc Parmentier.

En termes de géologie, trois zones font exception dans le Nord Pas-de-Calais : le Boulonnais, l’Avesnois et les Flandres. Les sols y sont plus diversifiés, l’eau atteint plus facilement et plus rapidement la nappe.
 

Pourquoi des inondations en ce moment alors dans le Boulonnais ? Parce qu'il y a plusieurs types de sécheresse :


Les restrictions d’usage de l’eau sont-elles toujours en cours ?


Aucune restriction n’a été levée pour le moment. L'ensemble du département du Nord est en "alerte sécheresse renforcée" jusqu'au 30 novembre ; le Pas-de-Calais jusqu’au 31 décembre.
 
La sécheresse de la Lys, en parallèle d’une pollution de la nappe de Craie de la MEL, avait par ailleurs imposé une restriction d’eau dans l’agglomération lilloise.
 
La Lys est remontée, mais pas suffisamment pour permettre une levée de la restriction. Les enfants de moins de 6 mois ne peuvent toujours pas boire l’eau du robinet à Lille et son agglomération.   

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo prévisions météo