Hirondelle, rouge-gorge, rossignol, goéland... Les Chanteurs d'oiseaux imitent 500 espèces à la perfection

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Les chanteurs d'oiseaux sur le plateau de "Vous êtes formidables", une émission diffusée le 3 juillet 2023. ©FTV

Leur duo se produit dans le monde entier. Johnny Rasse et Jean Boucault forment les Chanteurs d'oiseaux. A eux deux, ils imitent le chant de 500 espèces, du rossignol au pinson en passant par le merle noir. Ils se sont connus enfants, en passant des concours et se racontent aujourd'hui dans un livre paru le 4 mai 2023. Découvrez pourquoi vous devriez le lire.

On les appelle les Chanteurs d'oiseaux. Originaires de la Baie de Somme, ils imitent à la perfection 500 espèces d'oiseaux, alors qu'il en existe environ 10 000 (démonstration à la fin de l'article). Johnny Rasse et Jean Boucault racontent leur enfance et leur parcours dans Chanteurs d'oiseaux : le fabuleux destin de deux enfants qui ont appris la langue des oiseaux, sorti le 4 mai 2023.

Aujourd'hui, les deux hommes donnent des concerts dans le monde entier. Mais comment l'histoire a-t-elle commencé ? Nous sommes dans le petit village d'Arrest, en Picardie, en 1989. Johnny Rasse, le fils du berger, est né au milieu des oiseaux et les dessine à longueur de journée.

Quant à Jean Boucault, le fils du pharmacien, il découvre leur chant à l'âge de dix ans, en rentrant de l'école. "Des goélands m'ont survolé et après leur passage, j'ai imité leur cri, se souvient ce dernier. Ils ont fait demi-tour et dialogué avec moi. C'était fou."

Si Jean fait bien le cri du goéland argenté, "la miaule" comme on l'appelle, il ne sait pas siffler. Il demande donc au père de Johnny de lui apprendre. Piqué au vif, Johnny, jaloux de leur connivence, n'aura de cesse de reconquérir son père. C'est ce que raconte leur livre, cette rivalité entre deux enfants qui se présentent chaque année au Concours d'imitateurs d'oiseaux du Festival de l'Oiseau et de la nature d'Abbeville et y raflent plusieurs prix.

D'abord concurrents, bataillant dans un duel tout en s'admirant l'un l'autre, ils finissent par se rapprocher et former un duo qui aujourd'hui se produit dans le monde entier. Au-delà d'une biographie, Chanteurs d'oiseaux est un hymne à la nature, à l'enfance et à l'amitié. Découvrez cinq raisons de vous précipiter pour le lire.

1 - C'est une bouffée d'air frais, un voyage au temps où les écrans n'existaient pas

"Ce n'était pas la même vie, affirme Jean Boucault. À l'époque, on n'avait pas de portable, pas de TikTok, on était tout le temps dehors. Si ce livre peut donner envie de déconnexion, c'est une bonne chose !"

Avec force détails, les deux hommes racontent leur enfance, le regard que les autres portaient sur eux, mais aussi cette rivalité qui les animait. "C'était simple à écrire, confie Jean. Je me souvenais de tout, et Johnny aussi. Sans doute parce qu'à cette époque, de même que certains peuvent être hypermnésiques ou hyperactifs, nous, nous étions hyperprésents. Ancrés dans une époque et un lieu."

Je suis capable d'entrer en relation avec un oiseau.

Jean Boucault

Chanteur d'oiseaux

En parallèle de ce métier de chanteurs d'oiseaux qu'ils se sont inventé, Jean est devenu guide nature. "Je suis capable d'entrer en relation avec un oiseau, je fais un cri de contact et l'oiseau répond. Les gens adorent que je leur montre ça."

"On en a même fait un spectacle, renchérit Johnny. On a voulu refaire notre geste premier, ce geste d'enfant qui essaie de communiquer avec l'oiseau. Dans Le jardin aux oiseaux, il y a une centaine de personnes avec nous, qui déambulent. On rencontre les oiseaux et on les présente aux gens dans la nature."

2 - Le texte, inspirant, incite à croire en ses rêves

"En écrivant ce livre, précise Johnny, on voulait répondre à la question que tout le monde nous pose : comment on devient chanteurs d'oiseaux."

Un livre à mettre entre les mains des adolescents, pour qu'ils croient en eux et en leurs rêves. Mais aussi pour leur montrer que croire en ses rêves ne suffit pas et qu'il faut beaucoup travailler. "C'est vrai. On ne pensait qu'à ça. S'entraîner pour être les meilleurs."

3 - Le livre est riche d'informations sur les oiseaux

Le village d'Arrest (prononcer Arrest) est traversé chaque année par deux flux migratoires. "C'est simple, là d'où nous venons, il y avait plus d'oiseaux que d'habitants !" De quoi permettre à ces deux jeunes enfants de les observer longuement.

"Un village de neuf cents âmes à cinq kilomètres à vol d'oiseau de la mer, décrit Johnny dans le livre. Ce petit bourg, entre bosquets et pâtures inondées, est traversé par un petit ruisseau nommé l'Avalasse qui se laisse survoler par les goélands le soir, répondant au chant des grives musiciennes, dialogue improbable entre terre et mer."

Dans ce récit à deux voix, Johnny Rasse et Jean Boucault prennent tour à tour la plume pour nous ouvrir les portes d'un monde fascinant, révélant de nombreux détails techniques sur les chants des oiseaux ou sur leur habitat et leurs habitudes.

On apprend par exemple que les oiseaux ne chantent pas de la même façon pour dire bonjour, pour prévenir d'un danger, ou pour séduire leur bien-aimée ; que le pinson des arbres a plusieurs dialectes et que le chant du pinson picard n'est pas le même que dans les Cévennes ; ou encore que le goéland est bien plus grand que la mouette.

4 - L'histoire est émouvante

On présente souvent les Chanteurs d'oiseaux comme des amis d'enfance, mais ce n'était pas du tout le cas. "Jean dit toujours qu'on était voisins d'enfance, s'amuse Johnny. Ça veut tout dire ! En réalité, c'est au-delà de ça. Oui, on était concurrents. Mais on n'est pas devenus amis : on est frères, il y a cette fraternité au-dessus, avec un emblème qui est l'oiseau."

C'est au-delà de l'amitié : on est frères.

Johnny Rasse

Chanteur d'oiseaux

Et Jean d'ajouter : "Les oiseaux se stimulent les uns les autres. Quand il y a un mâle qui chante, l'autre à côté va s'exprimer, chanter de mieux en mieux, et c'est ce qu'on fait nous aussi."

Cette histoire, c'est aussi celle d'un petit garçon, Johnny, qui voit son père s'intéresser à un autre, Jean, parce qu'il imite mieux les oiseaux. "C'est pour ça que je m'y suis mis, moi aussi, affirme Johnny. Je voulais récupérer mon père. Le premier oiseau que j'ai dû séduire, en fait, c'est lui."

Y est-il parvenu ? La réponse est dans le livre !

5 - En achetant le livre, vous ferez du bien à la nature picarde

Une partie des droits d'auteur est reversée à l'Association pour la promotion de l'environnement dans le Vimeu, qui protège et restaure le bocage. "Il s'agit de ce paysage arboré en voie de disparition sans lequel, précisent les auteurs, ces histoires n'auraient pu avoir lieu."

Il ne peut y avoir d'oiseaux sans un territoire riche et diversifié pour les accueillir.

Jean Boucault

Chanteur d'oiseaux

"Le Vimeu, c'est un territoire au sud de la Baie de Somme, localise Jean Boucault. C'est là que nous avons passé notre enfance, avec Johnny. Lorsque nous quittions ce coin, c'était pour faire 18 kilomètres et aller dans le Ponthieu, à Abbeville, pour les concours."

Il poursuit : "La restauration des haies, des tours de ville et du paysage bocager fait partie de nos priorités. Par ses actions de plantation, de restauration et d'initiation à la greffe de variétés fruitières, anciennes ou en voie de disparition, l'APEV défend concrètement ce biotope. Il ne peut y avoir d'oiseaux sans un territoire riche et diversifié pour les accueillir."

Évidemment, qui dit livre dit écriture (très jolie par ailleurs), mais pas chant... Je vous entends d'ici : les chanteurs d'oiseaux, il faut les écouter ! Pas de problème, ils vous font une démonstration au top dans la vidéo qui suit.

Au programme, rossignol, rouge-gorge, ou encore merle noir. À vous de cliquer ! Quant au livre, il est disponible depuis le 4 mai 2023, aux éditions Les Arènes.