À Amiens, les Maraudes citoyennes à court de stock pour venir en aide aux sans-abris: "il nous reste 2 paquets de pâtes"

Toutes les semaines à Amiens, l'association Maraudes citoyennes vient en aide aux personnes sans-abris en leur apportant un repas chaud et de quoi se vêtir. Alors que l'hiver approche, les stocks sont vides. Les bénévoles lancent un appel aux dons de nourriture, couvertures et produits d'hygiène.

À l'approche de l'hiver, l'association Maraudes citoyennes, qui vient en aide aux personnes sans-abris tout au long de l'année, a besoin de renflouer son stock. "On est au bout notamment en terme de produits secs, on a fait l'inventaire hier, il doit nous rester deux paquets de pâtes", indique Amina Selmi, bénévole de l'association. 

Les maraudes s'effectuent chaque mercredi soir. Il est donc urgent pour l'association de faire le plein de denrées alimentaires : "ce soir, on va faire avec ce qu'on a, c'est-à-dire des frites, mais pour les jours prochains, il nous faudrait des pâtes, riz, café soluble, soupes en sachets", détaille-t-elle. 


Pour pallier le manque de nourriture, certains bénévoles ont pris les repas à leurs charges, "mais on ne peut pas tout avancer", se désole Amina Selmi. 

De quoi se couvrir et des petits mots de réconfort

En plus de la vingtaine de repas distribués le mercredi soir place Gambetta et dans le centre-ville d'Amiens, l'association récupère également des tote bags avec des produits d'hygiène, des biscuits, un jeu société ou un livre... Par ce biais, elle incite les donneurs à laisser un petit mot pour les bénéficiaires. "C'est très important pour eux, c'est vraiment quelque chose qui leur fait du bien", confirme la bénévole. 

Les températures ayant fortement chuté ces trois dernières semaines, l'association recherche urgemment des couvertures. "On a beaucoup de mal à trouver des duvets alors que c'est ce qui tient le plus chaud, confie Amina Selmi. Il nous faudrait aussi des couvertures de survie pour poser au sol."

Les dons peuvent être déposés à l'Atelier Fleuri, 155 rue Jules Barni à Amiens ou alors directement en contactant l'association sur sa page Facebook. "On peut se déplacer pour récupérer les dons si besoin", assure la bénévole.

Il est également possible de faire un don via la cagnotte en ligne pour permettre à l'association de se réapprovisionner. "Par exemple, grâce à l'argent de la ligue des droits de l'homme, nous avons pu racheter des bouteilles d'eau ainsi que des sachets de soupe déshydratée", affirme-t-elle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sdf société vie associative solidarité