Amiens SC : Luka Elsner fustige la “pauvre gestion des émotions” de ses joueurs

Luka Elsner se projette désormais vers la Ligue 1 après la double élimination de l'Amiens SC en Coupe de France et en Coupe de la Ligue / © FTV
Luka Elsner se projette désormais vers la Ligue 1 après la double élimination de l'Amiens SC en Coupe de France et en Coupe de la Ligue / © FTV

A 10 contre 11, l'Amiens SC n'a rien pu faire ce mercredi 8 janvier en quart de finale de Coupe de la Ligue face à Lille. Frustrés, les Amiénois peuvent désormais se concentrer sur la Ligue 1 avec un seul objectif : le maintien.  

Par Paul-Antoine Leclercq

"Je pense qu’on était bien rentré dans le match, on fait une bonne première demi-heure. On a mis en difficulté l’animation offensive des Lillois. On a eu des demi-situations… On était bien dans le match. Malheureusement, notre pauvre gestion des émotions nous amène à cette expulsion avec des critères très sévères.", commente Luka Elsner, l'entraîneur slovène de l'Amiens SC, frustré par le résultat du jour.

Ses joueurs tenaient bon dans ce quart de finale de Coupe de la Ligue face au voisin lillois, jusqu'à la 38e minute et l'exclusion du milieu sud-africain Bongani Zungu pour une faute sur l'attaquant du LOSC Jonathan Bamba. En infériorité numérique, la marche était trop haute pour les Picards, qui se sont inclinés 2-0. Ils sont donc éliminés de ce qui sera la dernière édition de la Coupe de la Ligue. 

Des décisions arbitrales contestées 

"Ça nous a perturbé d'être à 10, concède le défenseur amiénois Aurélien Chedjou. Je pense que c’est sévère [le carton rouge, NDLR], parce qu’il y a un ballon entre les deux joueurs. Bongani [Zungu, NDLR] touche le ballon clairement. L’arbitre juge qu’il met en péril la santé du joueur... Mais bon, il a continué le match et il l’a pratiquement fini."

Le gardien de l'ASC, Mathieu Dreyer conteste lui aussi une décision de l'arbitre du soir, Benoît Bastien. "C’est regrettable d’encaisser ce but. C’est un but qui fait suite à un corner, alors qu’il n’y a pas corner, s'emporte-t-il. C’est une frappe du Lillois qui touche le poteau mais personne ne la touche. C’est un fait de jeu qui est un peu dommageable aussi.
 


De son côté, l'entraîneur d'Amiens considère le carton rouge comme le tournant du match : "Physiquement, on était au niveau, on avait du répondant, on avait du jus. Clairement, si on avait maintenu notre équipe à 11, je ne sais pas si on aurait gagné, mais on serait allé plus loin dans ce match et que cette défaite 2-0."

Cap sur la Ligue

"On a deux gros matches à la maison qui arrivent [contre Montpellier, samedi 11 janvier et Reims, mercredi 15 janvier, NDLR], souligne Mathieu Dreyer, confiant. Ça va être des matches importants, il va falloir prendre des points." De la confiance, Luka Elsner semble en avoir aussi avant d'aborder ces deux rencontres décisives : "J’ai trouvé que les garçons n’avaient pas du tout démérité, j’ai peu de chose à leur reprocher. Ils ont fait ce qu’on attendait d’eux. On va se concentrer dessus pour s’en sortir et ça commence samedi avec une vraie mission qu’on doit mener pour empocher les 3 points de la victoire à domicile !" 

Se servir de ce match 

Même constat du côté d'Aurélien Chedjou : "Il faut qu’on appuie sur ce qu’on a montré sur les 30 premières minutes pour la suite du championnat. Il faut faire des efforts défensifs, qu’on coure tous ensemble, qu’on laisse moins d’espaces pour les adversaires pour pouvoir engranger des points et se retrouver là où on espère être." 

Le défenseur franco-camerounais confie tout de même son inquiétude avant d'aborder la deuxième partie de saison : "Si on n’est pas inquiets, c’est qu’on ne prend pas conscience de la situation. Mais je fais confiance au groupe, je fais confiance au coach, on se fait confiance tous ensemble. Je sais qu'à base de travail, d’abnégation, on va y arriver", espère-t-il. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus