"Ça fait un petit pincement au cœur" : Pasaï, un tigre de Sumatra du zoo d'Amiens, est parti fonder une famille au Danemark

Après 1 300 kilomètres de route, Pasaï, le jeune tigre de Sumatra du zoo d'Amiens, est arrivé à Aalborg, au Danemark, mercredi 29 mai 2024. Sa mission ? S'accoupler avec une femelle venue d'Allemagne afin de maintenir une population génétiquement viable de cette espèce en danger critique d'extinction, en raison de la déforestation et du braconnage.

Heureux qui, comme Pasaï, a fait un long voyage. Le jeune tigre de Sumatra, né au zoo d'Amiens en septembre 2022, est arrivé dans la matinée du mercredi 29 mai 2024 au zoo d'Aalborg, au Danemark, après 1 300 kilomètres de route à bord d'un camion spécialement affrété. Calme, un peu craintif, Pasaï va passer la journée seul, à se reposer, indique le zoo d'Amiens. 

Mardi matin, Pasaï est entré volontairement et rapidement dans sa cage de transport. Sans besoin de recourir à un anesthésiant. Et ce, grâce à un entraînement régulier de plusieurs semaines dispensé par les soigneurs du zoo amiénois. Il a ensuite fallu refermer hermétiquement la cage sans stresser le jeune tigre et le transporter jusqu'au camion. Une opération délicate réalisée grâce à la coopération des professionnels et à un système de récompense. 

durée de la vidéo : 00h00mn25s
Pasaï est entré sans problème dans sa cage mardi 29 mai 2024. ©FTV

Plus que 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage

Ce déménagement a été organisé dans le cadre du programme de conservation européen du tigre de Sumatra. Dernière espèce de tigres indonésiens encore vivante - ceux de Bali et de Java étant éteints -, elle est, depuis 2008, classée en danger critique d’extinction. En cause, le braconnage et la destruction de son habitat naturel en raison de la déforestation. Il reste actuellement un peu moins de 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Et autant en captivité en Europe. 

La conservation de cette espèce repose sur deux volets. Le premier consiste à "œuvrer à Sumatra pour la préservation de l'environnement et du milieu de vie du tigre, donc recréer des connexions entre les différents espaces de forêt pour que les tigres se rencontrent", explique Xavier Vaillant, directeur du zoo d'Amiens Métropole.

Et le second volet s'opère dans les zoos européens et états-uniens où les équipes cherchent à maintenir des populations "génétiquement viables" qui permettraient de "renforcer les populations au besoin". Ainsi, au Danemark, Pasaï aura pour mission de se reproduire avec une femelle, un peu plus âgée que lui, venue d'Allemagne. Les deux individus ont été sélectionnés sur la base de leur généalogie et de leur génétique.

On cherche à avoir plus de 95% de diversité génétique sur une durée de cent ans donc il faut continuer à mélanger les gènes et c'est pour ça que ces animaux sont amenés à faire de longs voyages.

Xavier Vaillant, directeur du zoo d'Amiens Métropole

"On l'a vu grandir"

Ce trajet Amiens-Aalborg a été effectué par une société spécialisée dans le transport d'animaux sauvages. "Il faut qu'il soit bien en caisse, bien sécurisé, il y a des cadenas, même sur les caisses, et je suis le seul à avoir la clef", détaille Fabien Brochiero, convoyeur d'animaux non domestiques.

"Il faut en prendre soin tout au long du trajet donc on a des camions qui ont tous les équipements nécessaires pour la régulation de la température notamment", ajoute-t-il. S'arrêter régulièrement pour évaluer l'état de Pasaï, le nourrir et lui donner à boire si besoin, font également partie des missions du voyage. 

Pasaï a également pu compter sur la présence de Clarisse Piaulenne, une des soigneurs du zoo d'Amiens qui l'a accompagné jusqu'au Danemark afin de transmettre toutes les informations techniques à ses homologues sur place. Pasaï et Clarisse se connaissent bien.

J'étais là quand il est né, j'étais là sur ses premiers repas, ses premiers pas à l'extérieur. J'ai suivi toute l'évolution de Pasaï.

Clarisse Piaulenne, soigneuse animalière

Sa présence a aussi pour objectif de rassurer le jeune tigre. "Il va arriver dans un endroit où il ne connaît rien ni personne. Il n'aura vraiment aucun repère sauf moi", appuie Clarisse Piaulenne, émue mardi de voir son petit protégé quitter le nid mais heureuse de prolonger sa mission auprès de Rimba et Toba, les deux derniers bébés tigres de Sumatra nés au zoo d'Amiens le 22 mars 2024.

"Ça fait un petit pincement au cœur. On l'a vu grandir, faire ses premières bêtises, mais on sait que c'est pour la sauvegarde de son espèce donc c'est bien. Là-bas, il va pouvoir créer sa petite famille donc des jours heureux l'attendent", se réjouit Thomas Maurice, chef d'équipe des soigneurs du secteur Archipel au zoo. 

Avec Marie Roussel / FTV

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité