CARTE - 8 collectivités des Hauts-de-France vont bénéficier de fonds exceptionnels pour construire des pistes cyclables

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts et Valentin Pasquier, avec AFP
Le plan vélo permet de débloquer des fonds pour développer le déplacement à bicyclette en ville (photo d'illustration).
Le plan vélo permet de débloquer des fonds pour développer le déplacement à bicyclette en ville (photo d'illustration). © Julio PELAEZ / France Télévisions

Une centaine de collectivités locales, dont huit dans les Hauts-de-France toucheront un financement exceptionnel afin de développer le déplacement à vélo en ville, a annoncé le ministère de la Transition écologique le 14 septembre. Un appel à projets avait été lancé fin 2018.

Une première série de 111 territoires recevra un financement de l'État pour construire et prolonger des pistes cyclables, dans le cadre d'un appel à projet destiné à encourager la circulation à vélo, a annoncé le ministère de la Transition écologique le 14 septembre.


Quelque 152 projets ont été retenus pour ce premier appel lancé fin 2018, avec à la clé 43,7 millions d'euros de subventions. Dans les Hauts-de-France, on trouve huit projets portés par huit collectivités : le conseil départemental du Nord, les métropoles de Lille et d'Amiens, les communautés d'agglomération de Boulonnais et du Douaisis, la Ville de Douai, les communautés de communes du pays de Lumbres (Pas-de-Calais) et de la Plaine d'Estrée (Oise). Aucun projet ne bénéficie d'aides dans l'Aisne pour le moment.
 


 

Davantage de bicyclettes en ville

Cette annonce entre dans le cadre du "plan vélo", détaillé par le gouvernement le 14 septembre 2018. Celui-ci inclut la création d'un fonds de 350 millions d'euros sur sept ans, destiné à développer le réseau cyclable. Chaque année, 50 millions seront débloqués pour cofinancer avec les collectivités des infrastructures assurant la continuité des pistes.

"Avec 275 dossiers déposés par 170 collectivités ou sociétés, le résultat de cet appel à projets confirme l'engagement fort des territoires dans la mise en place d'infrastructures pour le vélo", relève le ministère le 14 septembre.
 

Des pistes cyclables, des passerelles

Les projets sont variés : si les métropoles d'Amiens et Lille vont davantage relier les communes entre elles avec des pistes cyclables, d'autres comme Lumbres (Pas-de-Calais) vont développer les voies vertes, en particulier à l'emplacement de l'ancienne ligne ferroviaire Anvin-Calais (voir carte ci-dessous).

En général, il s'agit de résoudre les discontinuités d'itinéraires (franchissements de gares, d'autoroutes, etc.), qui freinent la sécurité et l'usage de ce mode de transport. Parmi les projets retenus figurent aussi la création de passerelles, la réhabilitation de ponts ou de tunnels, ou encore la sécurisation des franchissements de carrefours complexes.

Le gouvernement affiche comme objectif de tripler d'ici 2024 la part modale du vélo dans les déplacements quotidiens, pour le faire passer de 3% à 9%.




 

Voir en plein écran

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.