Esport : l'Amiens SC affronte l'Istanbul Basaksehir, pour son entrée dans l'Ultimate QuaranTeam

Cédric, alias Robert87000 pour les amateurs de Fifa, représentera les couleurs de l'Amiens SC à 20h30, ce mercredi 25 mars, face à l'Istanbul BB. La rencontre de 12 minutes se jouera en direct sur la plateforme de streaming Twitch.

La présentation de Fifa19 à la Paris Games Week de 2018 (Photo d'illustration)
La présentation de Fifa19 à la Paris Games Week de 2018 (Photo d'illustration) © Maxppp / Léon Tanguy

C'est une affiche digne de Ligue Europa : ce mercredi soir, à 20h30, l'Amiens SC affronte l'Istanbul Basaksehir. Une rencontre inédite bien loin de la pelouse du stade de la Licorne, puisqu'elle opposera deux joueurs (seulement) pour le compte du second tour de l'Ultimate QuaranTeam, un tournoi organisé sur le célèbre jeu vidéo Fifa 20.

 

Tournoi virtuel à élimination directe

Comme 127 autres équipes, l'ASC a répondu à l'appel lancé par le Leyton Orient, un club anglais de quatrième division, au début de la crise sanitaire du coronavirus. Puisque les ligues de football européennes sont toutes à l'arrêt, les Britanniques décident d'organiser un tournoi virtuel à élimination directe pour réunir des équipes professionnelles du monde entier : prestigieuses comme Manchester City ou l'AS Roma, ou plus insolites comme Melbourne Victory en Australie.

Une idée qui séduit tout de suite les responsables de la communication de l'Amiens SC et tape dans l'oeil de Jeanne Lollichon, community manageuse au sein du club picard : "Je suis tombée sur cette publication de Leyton et je me suis dit qu'en période de confinement, ça pourrait être intéressant de participer." Le club inscrit, il ne reste plus qu'à trouver un joueur.
 

Un des meilleurs joueurs de France

C'est à ce moment là que Cédric – Robert87000 pour les fidèles – entre sur le terrain. Avec pas moins de 405 000 abonnés sur sa page YouTube et près de 80 000 followers sur Twitch, la plateforme de streaming dédiée aux jeux vidéos et à l'esport, il est l'un des joueurs indépendants les plus connus de France. Un bel atout pour l'Amiens SC qui espère bien s'imposer le plus haut possible dans la compétition.

"On a annoncé notre participation sur nos réseaux sociaux, se souvient Gaspard Truffet, chargé de communication pour l'Amiens SC, et on en a profité pour faire un appel du pied à Robert87000." Le YouTubeur saisit la balle au bond, attiré par l'initiative. Car l'opération se destine à la fois à aider les petits clubs anglais, impactés financièrement par l'arrêt du calendrier, mais aussi à soutenir la lutte contre le Covid-19 et les maladies mentales. Les fonds collectés seront donc mis au profit de ces trois causes.
 

Un premier pas vers l'Esport

Pour l'équipe numérique de l'ASC, c'est également une première porte d'entrée vers l'Esport. Une discipline que de nombreux clubs européens prestigieux prennent déjà au sérieux. Si à Amiens, ce n'est pas la priorité actuelle, Gaspard Truffet compte sur cette participation pour "tester le public". "On essaie de s'orienter un peu là-dessus pour voir comment les gens réagissent, explique-t-il. Pour que ça fonctionne, il faut que les dirigeants adhèrent au projet et c'est un premier pas."

Amiens fait partie des sept équipes françaises qui ont décidé de participer à l'Ultimate QuaranTeam, aux côtés de Lille, Angers, Nantes, Troyes, Marseille et Lorient. Directement qualifiée pour le second tour suite à un forfait de Watford au match précédent, elle disputera son premier match contre l'Istanbul BB, vainqueur au premier tour de... Marseille.
 

Match en direct sur Twitch

Optimiste, Gaspard Truffet mise sur une victoire 1-0 de son équipe. "Cédric m'a dit qu'il avait regardé le match contre Marseille et il pense avoir le niveau pour accrocher Istanbul." Le YouTubeur disposera de deux mi-temps de six minutes pour défaire le joueur professionnel stambouliote et hisser l'ASC au niveau supérieur. Le match sera retransmis en direct sur Twitch, ce mercredi 25 mars à partir de 20h.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
amiens sc football sport esport jeu vidéo culture