Les vers de farine produits par Ynsect Poulainville dans la Somme vont être utilisés dans l'alimentation humaine

L'autorité européenne de sécurité alimentaire a autorisé mercredi 13 janvier la commercialisation du vers de farine sous forme de poudre destiné à l'alimentation humaine. Une aubaine pour l'entreprise française Ynsect qui construit actuellement une ferme-usine à Poulainville dans la Somme. 

 

L'entreprise Ynsect prodouit des vers de farines
L'entreprise Ynsect prodouit des vers de farines © FTV

C'est une aubaine pour Ynsect. Mercredi 14 janvier, l'autorité européenne de sécurité alimentaire a donné son feu vert à la commercialisation de la poudre vers de farine à destination de l'alimentation humaine.

"C'est une excellente nouvelle, a commenté Antoine Hubert, fondateur d'Ynsect, une entreprise française spécialisée dans l'élevage d'insectes. Cette opinion favorable devrait être suivie dans quelques mois par une approbation formelle de la commission européenne. C'était une grande attente de la part de toute la filière européenne et notamment les producteurs de vers de farine". 

En 2020, Ynsect, a réalisé une levée de fond de 316 millions d'euros pour construire une ferme-usine géante à Poulainville, au nord d'Amiens, qui sera livrée en 2022. "Pour le moment notre production est focalisée sur l'alimentation des poissons, chiens, chats et plantes".

Jusqu'à 500 emplois à l'horizon 2025 à Amiens

Avec cette autorisation, Ynsect va pouvoir se lancer dans le marché de l'alimentation humaine. "Ça va nous permettre d'étendre la production du site de Poulainville et de doubler sa production, annonce Antoine Hubert. On passerait d'une centaine à 200 emplois et jusqu'à 500 emplois directs et indirects à l'horizon 2025".  

"La consommation directe en alimentation humaine va toucher l'intérêt des consommateurs français et européens. Après, c'est notre travail et celui de nos clients qui vont mettre en forme notre ingrédient pour proposer divers produits, différents goûts", détaille Antoine Hubert. 

Ces vers de farine, riches en protéine serviront "notamment dans l’alimentation sportive pour les performances musculaires. Mais aussi pour la nutrition santé. Notre produit amène des bénéfices pour la santé pour l’homme comme la réduction du cholestérol", explique le fondateur d'Ynsect.

Critique de l'opposition

Une nouvelle critiquée par l'élue d'opposition Emilie Thérouin sur Twitter. 

Ouvrir la consommation de vers de farine à l'alimentation humaine est selon elle un "fausse bonne idée repeinte en verte". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire agriculture économie